Fiordaliso

Covid-19 : et sinon, il y a quand même eu 5 bonnes nouvelles cette semaine ! #2

Et ça fait tout autant de mauvaises nouvelles pour ce fichu virus, ce maudit agent infectieux, si petit, si vicieux. 

La troisième semaine de confinement en France touche (déjà – ou pas) à sa fin et, chez Konbini news, on tenait à partager des nouvelles positives avec vous : elles seront bonnes pour le moral de toutes les troupes ! Oui, oui, aussi bien pour ceux qui ont l’impression d’être assignés à résidence depuis des lustres, que pour ceux qui ne voient pas le temps passer (merci le binge-watching, le télétravail ou les trois enfants à gérer) ou encore pour tous ceux qui sont en première ligne face au coronavirus (on pense à vous et on vous dit merci).

Le confinement aurait sauvé 2 500 vies en France

Selon une étude britannique réalisée par des chercheurs de l’Imperial College de Londres, les mesures pour limiter la propagation du virus auraient permis de sauver 59 000 vies au total dans 11 pays européens dont 2 500 en France, 16 000 en Espagne et 38 000 en Italie et ce jusqu’au 31 mars inclus. 

Publicité

Pour obtenir ce chiffre, des chercheurs britanniques ont pris en compte la fermeture des écoles, l’interdiction des rassemblements, les mesures de distanciation sociale et le confinement général.

Des soignants espagnols applaudissent le premier patient guéri dans leur hôpital

C’est en Espagne, l’un des pays du monde les plus touchés par l’épidémie, que des soignants ont fait une véritable haie d’honneur au premier patient de l’hôpital Fundació Sant (Catalogne) à guérir du Covid-19. 

Publicité

Après plusieurs jours en soins intensifs, cet homme de 93 ans a pu sortir de l’hôpital, en marchant. 

 

Publicité

Decathlon offre ses masques de plongée aux soignants

La marque a bloqué les ventes en ligne du masque Easybreath pour offrir tout le stock aux soignants et aux secours pour qu’ils puissent se protéger.

En Italie, des ingénieurs sont venus en aide à des hôpitaux qui faisaient face à une pénurie de respirateurs avec une imprimante 3D et des masques de plongée !

Publicité

 

Berlin propose d’accueillir des migrants du camp de Moria

Selon Dirk Behrendt, ministre berlinois de la Justice, il n’est plus temps d’attendre que le gouvernement allemand trouve un accord au niveau national ou avec ses partenaires, tant la situation sur l’île de Lesbos (Grèce) est "indigne de l’Union européenne".

Un pont aérien pourrait bien sortir entre 500 et 1 500 personnes du camp de Moria où la propagation du Covid-19 pourrait être catastrophique. Selon Apostolos Veizis de Médecins sans frontières : "Il n’y a qu’une toilette pour 167 personnes, une seule douche pour 200 personnes, un robinet pour 1 300 personnes." "L’infiltration du coronavirus dans le camp pourrait être une immense catastrophe" précise-t-il

 

La Thaïlande lance des tests rapides

Ce kit de test gratuit, créé par une université thaïlandaise, permettrait d’avoir un résultat entre 10 et 15 minutes. Le but principal est de rassurer les gens et de désengorger les hôpitaux.

Selon Narin Hiransuthikiul, chef du Centre des opérations d’urgence du Covid-19 de l’Université Chulalongkorn : "On utilise juste une piqûre d’épingle, comme pour la prise de sucre dans le sang. Vous appuyez avec une aiguille au bout de votre doigt et vous mettez le sang sur notre bandelette."

"Vous pouvez réduire le nombre de patients qui se présentent à l’hôpital pour demander le test classique (PCR). Ça réduira la charge des soins de santé." 

En France, une entreprise bretonne a aussi créé un test rapide qui est destiné aux professionnels de santé.

 

Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini news par ici !

Par Lila Blumberg, publié le 03/04/2020