AccueilSociété

Covid-19 : Emmanuel Macron confirme la nécessité d’une troisième dose de vaccin

Publié le

par Lila Blumberg

© Capture d’écran

"À la rentrée" et "pour les plus fragiles"…

Emmanuel Macron a confirmé jeudi que l’exécutif se préparait à organiser une campagne de rappel vaccinal anti-Covid "à la rentrée" pour "les plus fragiles et les plus âgés".

La veille, l’OMS appelait pourtant à un moratoire sur les doses de rappel…

Cette annonce du président de la République intervient alors que la veille, le patron de l’OMS a appelé à un moratoire sur les doses de rappel des vaccins anti-Covid pour pouvoir mettre ces doses à disposition des pays qui n’ont pu immuniser qu’une partie infime de leur population.

"Nous avons un besoin urgent de renverser les choses : d’une majorité de vaccins allant dans les pays riches à une majorité allant dans les pays pauvres", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, ajoutant que le moratoire devrait durer "au moins jusqu’à la fin septembre".

Il réagissait au fait que l’Allemagne et Israël ont annoncé des campagnes pour une troisième dose (pour les vaccins qui nécessitent deux doses initiales). Sur 4 milliards de ces doses injectées dans le monde, 80 % sont allées à des pays à revenu élevé ou moyen, alors qu’ils représentent moins de 50 % de la population mondiale.

Mais Emmanuel Macron a précisé lors d’une neuvième vidéo tournée en selfie depuis le fort de Brégançon, sa résidence d’été : "Oui, il faudra vraisemblablement une 3e dose, pas pour tout le monde tout de suite mais en tout cas pour les plus âgés et les plus fragiles […], à ce stade, mais on apprend à chaque étape."

Il avait déjà annoncé le 12 juillet le principe d’une campagne de rappel à la rentrée pour les plus vulnérables, comme le font d’autres pays, comme Israël.

Le périmètre exact des personnes qui se verront proposer un rappel vaccinal à la rentrée devrait faire l’objet d’un arbitrage "la semaine prochaine", a annoncé mardi le ministère de la Santé. Actuellement, la troisième dose n’est préconisée que pour les personnes immunodéprimées, telles que celles ayant reçu une greffe.

TikTok et Instagram : les nouveaux outils du président de la République

Mercredi, dans une précédente vidéo, Emmanuel Macron avait précisé que le pass sanitaire ne serait pas obligatoire pour les élèves à la rentrée, "de l’école maternelle jusqu’à la fac" mais que des campagnes de vaccination et de test seraient organisées pour les élèves et les étudiants.

Depuis lundi, le chef de l’État poste sur les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, très regardés par les jeunes, des explications pédagogiques sur le vaccin, alors que doit être mis en place dans quelques jours un pass sanitaire obligatoire étendu à de nouveaux lieux publics, dont les cafés et restaurants. Sous réserve de la validation de la loi par le Conseil constitutionnel, dont le verdict est attendu dans la journée.

Pour cette neuvième vidéo Emmanuel Macron a de nouveau changé de décor, en se filmant en chemise, sans cravate, dans les jardins du fort de Brégançon.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :