AccueilSociété

Covid-19 : "des mesures supplémentaires" en Île-de-France et dans les Hauts-de-France

Publié le

par Astrid Van Laer

© Capture d’écran / Facebook

Le gouvernement précisera leur nature lors d'une conférence de presse qui se tiendra jeudi à 18 heures.

Des "mesures supplémentaires" pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 dans "les territoires les plus touchés", l'Île-de-France et les Hauts-de-France, seront annoncées demain pour "une application dès ce week-end", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement.

De nouvelles restrictions ne sont en revanche pas envisagées à ce stade en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, a ajouté Gabriel Attal. C'est le Premier ministre Jean Castex qui dévoilera ces nouvelles mesures en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, qui pourront aller "jusqu'au confinement" selon Gabriel Attal, lors d'une conférence de presse jeudi à 18 heures.

D'ici là, "des concertations seront menées dans les régions concernées et dans leurs départements limitrophes, pour recueillir l'avis des élus sur les mesures envisagées", a ajouté Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres et d'un nouveau Conseil de défense sanitaire.

La fermeture des écoles "ne fait pas partie de la base de travail"

"Des mesures supplémentaires seront prises dans un certain nombre de territoires où nous constatons une dégradation particulièrement préoccupante de la situation", a fait valoir le porte-parole du gouvernement.

"[Nous voulons] rechercher des mesures proportionnées et des mesures pragmatiques", "adaptées à la réalité des différents territoires, à la fois épidémique, mais aussi la réalité de vie de ces territoires et donc sur la nature des mesures et la manière dont elles vont s'appliquer", a-t-il ajouté.

Gabriel Attal a toutefois précisé qu'"en l'état des discussions qui ont eu lieu", la fermeture des établissements scolaires "ne fait pas partie de la base de travail" étudiée par l'exécutif. Emmanuel Macron doit se rendre mercredi après-midi dans un hôpital de la banlieue ouest de Paris, à Poissy, dans les Yvelines.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :