AccueilSociété

Couvre-feu, 15 décembre, réveillon, cinémas : le point sur les annonces de Jean Castex

Publié le

par Astrid Van Laer

Capture d’écran © Periscope @gouvernementFR

Un couvre-feu sera mis en place à 20 heures dès le 15 décembre.

À deux semaines de Noël, Jean Castex a pris la parole ce jeudi lors d’une conférence de presse très attendue pour indiquer la stratégie du gouvernement concernant la gestion de l’épidémie pour les jours à venir.

"La situation sanitaire s’est considérablement améliorée ces dernières semaines mais elle marque le pas depuis quelques jours", a en premier lieu déclaré le chef du gouvernement. Avant de poursuivre : "Le nombre de nouveaux cas quotidiens a été divisé par 5", évoquant le chiffre de 107 cas pour 100 000 habitants, contre 300 en Suisse.

"Nous sommes sur une sorte de plateau : le nombre de nouvelles contaminations ne se réduit plus et tend même légèrement à réaugmenter depuis quelques jours", a-t-il aussi dit, complétant : "La partie est donc loin d’être gagnée."

Olivier Véran a ensuite pris la parole pour dresser un bilan épidémiologique. Le ministre des Solidarités et de la Santé a déclaré qu’un 1,5 million de personnes avaient perdu la vie depuis le début de l’épidémie dans le monde. "Le couvre-feu et le confinement étaient donc urgents et nécessaires et ont permis d’avoir une efficacité", a-t-il assuré, arguant : "Cela a permis de sauver des milliers de vies".

"Nous ne serons pas le 15 décembre à l’objectif que nous nous étions fixé"

"Mais nous ne sommes pas encore sortis de la deuxième vague", a-t-il ensuite poursuivi. "Nous n’atteindrons pas les 5 000 contaminations par jour au 15 décembre", a ensuite déclaré Olivier Véran, évoquant le seuil que s’était fixé le gouvernement pour entamer la deuxième phase du déconfinement à la mi-décembre. "Il y a un nouveau Français hospitalisé toutes les minutes en raison du Covid" et "cela ne baissera probablement plus d’ici deux semaines", a ajouté le ministre.

"Nous ne serons pas le 15 décembre à l’objectif que nous nous étions fixé", a déclaré Jean Castex en reprenant la parole. Et le Premier ministre d’ajouter : "Dès lors […], il est de notre devoir d’en tirer les conséquences et d’adapter [les mesures envisagées au 15 décembre]."

Et de poursuivre : "Nous savons que Noël et le Nouvel An constituent des moments particulièrement à risque", évoquant Thanksgiving aux États-Unis. "Nous ne pouvons pas baisser la garde, a repris Jean Castex. C’est pourquoi nous avons décidé d’adapter la stratégie de déconfinement."

Couvre-feu durci, pas d’indulgence pour le 31 décembre

Jean Castex a alors annoncé que le 15 décembre constituerait une nouvelle étape avec des règles "plus strictes" qu’envisagées. Les établissements recevant du public resteront donc fermés trois semaines de plus a-t-il précisé, à savoir les cinémas, théâtres, salles de spectacles, musées, cirques, zoos ou encore les salles de jeux et casinos. Les règles concernant les lieux de culte "ne seront pas revues à la hausse", a-t-il aussi annoncé.

Leur réouverture au 7 janvier dépendra de la situation sanitaire à ce moment-là, a déclaré le chef du gouvernement, promettant le maintien des aides envers ces lieux.

Un couvre-feu sera rétabli au 15 décembre, mais sera durci : "il débutera dès 20 heures et sera strictement contrôlé avec des possibilités de dérogations limitées". Il concerna aussi le réveillon du 31 décembre, a complété Jean Castex, indiquant qu’il "concentrait tous les éléments d’un rebond épidémique".

"Noël occupe une place à part", a ensuite argué Jean Castex pour justifier que les déplacements seraient autorisés pour la soirée du 24 décembre, demandant qu’il n’y ait "pas plus de six adultes à la fois". Il sera possible de se déplacer sur tout le territoire à partir du 15 décembre mais la consigne du télétravail massif persistera, a-t-il aussi fait savoir.

À voir aussi sur news :