Université Sapienza à Rome, le 13 mai 2019. © Filippo MONTEFORTE / AFP

Coronavirus : l'Italie ferme toutes ses écoles et universités jusqu'au 15 mars

La ministre de l'Éducation vient de confirmer l'information diffusée par plusieurs médias italiens en début d'après-midi.

"La décision n'a pas été facile mais nous l'avons prise à titre de précaution" : pour lutter contre l’épidémie du coronavirus, les écoles et universités italiennes vont bel et bien fermer dès demain et ce jusqu’à la mi-mars, a confirmé la ministre de l'Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Lucia Azzolina, rapporte l'AFP.

Plusieurs agences de presse nationales, dont l’ANSA, avaient annoncé cette décision en début d'après-midi, pendant un conseil des ministres dédié à la lutte contre l’épidémie. Rapidement reprise par de nombreux médias du monde entier, elle n’avait jusqu'à ce soir pas été officiellement confirmée par le gouvernement. Celui-ci avait déclaré qu’il prendrait une décision "dans les prochaines heures", indiquant qu’il avait demandé "des informations complémentaires au comité technico-scientifique".

Publicité

Avec la fermeture de toutes les écoles du pays, le gouvernement pourrait décider de tout miser sur les cours en ligne. En effet, dans un tweet posté ce matin, Lucia Azzolina, avait déclaré : "Nous avons préparé une page web dédiée à l’enseignement à distance pour permettre aux étudiants de poursuivre leurs études".

Le dernier bilan, publié mardi après-midi, relatif à la propagation du virus en Italie, principal foyer européen de l’épidémie, faisait état de 3 089 cas, 107 personnes décédées et 276 guéries.

Publicité

Avant même que la fermeture des établissements scolaires et universitaires ne soit officialisée, l’ancien ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, avait indiqué que la Ligue du Nord, le parti nationaliste dont il est secrétaire général, demandait au gouvernement d’allouer "une aide financière aux parents qui travaillent et devront s’occuper de leurs enfants à la maison". 

Pour l'heure, le gouvernement n'a pas donné d'information à ce sujet. En France, un décret paru dans le Journal officiel permet "aux parents qui ne peuvent pas se rendre au travail car leur enfant fait l’objet d’une mesure d’isolement", de bénéficier d’une indemnité journalière.

Article publié le 4 mars 2020 à 15h43 et modifié le 4 mars 2020 à 18h43.

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 04/03/2020