© Eduardo Briones/Europa Press via Getty Images

Coronavirus : l'Espagne va mettre en place un revenu universel "le plus tôt possible"

Pour tenter de parer les conséquences économiques du coronavirus.

"Le revenu de base n’est plus une utopie", titrait El País le dimanche 5 avril.

Ce même dimanche, le gouvernement espagnol, en la personne de Nadia Calviño, ministre de l’Économie, a annoncé qu’il travaillait à la mise en place d’un revenu universel "le plus vite possible", rapporte le site d’informations en ligne Público.

Publicité

C’est le ministre de la Sécurité sociale, José Luis Escrivá, qui est à la manœuvre de cette réforme de taille. Selon un calcul d’El País, si ce revenu universel était fixé à 620 euros par mois, cela supposerait un budget annuel de quelque 190 milliards d’euros, soit environ 18 % du PIB, précise-t-il.

Comme tous ses voisins, l’Espagne prépare tant bien que mal la grande période d’incertitude économique qui s’annonce. Tout ce qu’on sait, c’est que la crise financière qui va s’abattre sur le monde sera "hors normes", "dévastatrice", "d’une rare violence", pour reprendre les termes de divers économistes. Personne ne sait vraiment comment s’y préparer.

Une mesure faite pour durer

Très populaire pendant l’élection présidentielle de 2017 en France, l’idée de mettre en place un revenu de base gagne du terrain dans d’autres pays comme l’Allemagne ou les États-Unis. Pour ses défenseurs, le revenu universel pourrait aider toutes celles et ceux qui ont perdu leurs revenus du jour au lendemain, à cause du coronavirus. Cela permettrait également de relancer la consommation dès que le confinement sera levé.

Publicité

Si le revenu de base s’impose en Espagne pour faire face à la future crise économique, selon CNews, la mesure est faite pour durer : "Le gouvernement espagnol souhaite qu’il devienne un dispositif qui reste pour toujours, qui devienne un instrument structurel, un instrument permanent".

Pour rappel, l’Espagne est, après l’Italie, le pays le plus sévèrement touché par le coronavirus en Europe. Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, plus de 12 000 personnes sont mortes. 

Par Clothilde Bru, publié le 06/04/2020