Coronavirus : faux agents désinfecteurs, fake news… attention aux arnaques !

Le contexte anxiogène provoqué par le coronavirus ne doit pas être le berceau d’une épidémie d’arnaques. Voici quelques conseils.

La crise sanitaire engendrée par la pandémie Covid-19 donne de mauvaises idées à certains individus, désireux de profiter de la peur et/ou de l’inquiétude de la population. La plateforme de prévention contre les cyberattaques et arnaques online cybermalveillance.gouv.fr a ainsi partagé une mise en garde.

Les fake news…

Une chaîne de mails et/ou de SMS, aussi authentiques peuvent-ils sembler, n’est pas organe d’informations ! Même chose concernant les groupes Facebook ou comptes Twitter. Si ceux-ci sont souvent pourvus de bonnes intentions, ils ne vérifient hélas pas toujours les chiffres ou conseils qu’ils publient.

Publicité

Résultat : les réseaux sociaux sont peuplés de supposées "astuces" et de diagnostics qui relèvent parfois du ridicule. On a par exemple beaucoup entendu parler de la présumée faible résistance de la pathologie face à l’alcool… une fake news qui a beaucoup circulé malgré son absurdité. Boire de la tequila n’est en aucun cas un remède. Pour être sûr·e de la véracité d’une donnée, il n’y a pas 36 solutions : consultez directement le site du gouvernement, ou les médias officiels qui citent leur(s) source(s).

Les achats en ligne…

S’offrir une tonne de bouquins ou le nouvel épisode d’Animal Crossing sur Switch pour s’occuper durant le confinement, forcément, c’est tentant. Mais attention aux faux sites qui fleurissent en cette période de crise sanitaire. Comme toujours, n’achetez que sur les sites reconnus et protégés. Ne tentez même pas d’acheter du gel hydroalcoolique ou des masques chirurgicaux en ligne. C’est la pénurie, on vous dit.

Vous ne ferez qu’offrir sur un plateau vos données bancaires aux fraudeurs. Idem pour les médicaments qui peuvent prétendument vous donner une immunité ou vous soulager des symptômes de coronavirus. Aucun traitement ou vaccin n’a encore été découvert (même si on croise les doigts pour que cette dernière phrase soit vite désuète).

Publicité

Gare à vos mails…

Les appels aux dons sont d’ores et déjà légion. Et la générosité n’empêche pas la vigilance : vaut mieux toujours visiter le site officiel du pseudo destinateur via un navigateur (même si cela vous chatouille, ne cliquez sur aucun des liens dans les mails). Même chose concernant les attestations de sortie : jamais celles-ci ne seront envoyées directement dans vos courriers ! Pour la télécharger, seule la page officielle du ministère de l’Intérieur ou une source digne de confiance (le site d’un média reconnu) doit être utilisée. Rappelons que vous pouvez toujours recopier ladite attestation à la main si besoin est.

Attention (aussi) aux arnaques physiques !

N’achetez rien aux vendeurs à la sauvette

Dans la rue aussi, il ne faut pas céder à la panique. À La Courneuve, un vendeur à la sauvette vendant des masques chirurgicaux et du gel hydroalcoolique de contrebande à dix euros pièce a été arrêté. Il était loin d’être le seul à s’être lancé dans pareil "business". La démarche est malhonnête mais surtout dangereuse : on ne sait évidemment pas d’où viennent ces produits, qui peuvent se révéler plus nocifs que salutaires.

Publicité

N’ouvrez pas votre porte aux "agents désinfecteurs"

Dans plusieurs villes de Seine-Saint-Denis, de faux agents sonnent aux portes, promettant de désinfecter les lieux possiblement contaminés. Et de les protéger de toute propagation éventuelle. Il s’agit évidemment d’une supercherie, et la police mise plutôt sur des voleurs venus faire du repérage pour un cambriolage futur. Mettez en garde les personnes les plus vulnérables et/ou souffrant de solitude qui pourraient plus facilement les inviter à entrer…

Article écrit par Mélissa Chevreuil

Par Konbini News, publié le 19/03/2020