© Simon Shin/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

Coronavirus : des patients guéris à nouveau testés positifs en Corée du Sud

On n'en voit pas le bout.

Ça a tout l’air d’un cauchemar. Alors qu’on a déjà été infectés par le coronavirus, on pourrait à nouveau être testés positifs, selon des chercheurs sud-coréens. Jusqu’alors, de nombreux scientifiques s’accordaient à dire qu’une fois qu’on avait eu la maladie, on était immunisé contre le virus.

C’est à cette croyance qu’on doit la fameuse théorie de l’immunité collective, qui postule qu’une fois que 50 à 75 % de la population auront été infectés, elle sera protégée. C’est aussi la raison pour laquelle le Chili s’apprête à remettre un "certificat d’immunité" aux personnes guéries du Covid-19, afin de leur permettre de circuler librement.

Publicité

Bref, on pensait qu’avoir eu le Covid-19, c’était une garantie contre le Covid-19.

Seulement, comme souvent avec ce virus, c’est plus compliqué que ça. En Corée du Sud, des patients ont été de nouveau testés positifs après leur sortie de quarantaine, rapporte L’Obs ce vendredi 10 avril.

La "réactivation" du virus

Le message interpelle, surtout lorsqu’il vient de Corée du Sud, considérée comme l’un des pays les plus avancés dans la lutte contre la pandémie. Dans cette nation de quelque 50 millions d’habitants, le nouveau coronavirus n’a fait que 208 morts, selon les derniers calculs de l’université Johns Hopkins.

Publicité

Aucune mesure de confinement aussi drastique que chez nous n’a été prise. Une prouesse, aux yeux de nombreuses démocraties occidentales qui ont franchi la barre des 10 000 morts et qui ne sont pas au bout de leurs peines.

Les chercheurs sud-coréens du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) estiment donc que le Covid-19 pourrait se "réactiver" chez certains patients. La bonne nouvelle, c’est qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle infection, mais bien d’une "réactivation" de la primo-contamination.

Enfin, "la réactivation du virus est cependant une hypothèse lourde", précise L’Obs. Pour l’heure, le CDC a identifié une cinquantaine de patients, mais des cas de rechute ont également été reportés au Japon et en Chine, où un patient est mort après avoir quitté l’hôpital sain et sauf, rapporte Bloomberg.

Publicité

Reste à savoir s’il s’agit d’une erreur technique, liée aux méthodes de dépistage ou s’il est bien possible pour le virus de se réveiller.

Par Clothilde Bru, publié le 10/04/2020