Un stand de tir dans le Colorado, le 10 août 2019. © Jason Connolly / AFP

Contre "la menace islamiste", un conseiller régional RN veut former les enfants au tir

Quant à elle, Marine le Pen a qualifié cette proposition de "stupide et dangereuse".

"L’instruction de nos enfants au tir, face aux menaces islamistes présentes et futures, n’est-elle pas une nécessité ?” : dans une publication sur Facebook, disparue depuis, Christophe Marécaux, tête de liste aux élections municipales à Guînes, dans le Pas-de-Calais, s’interrogeait sur la "nécessité" d’apprendre aux enfants à tirer.

Ce message, repéré par Nord Littoral, a rapidement provoqué un tollé. Il précisait également que Christophe Marécaux, également conseiller régional du Rassemblement national, était venu soutenir l’assemblée générale de l’association Patriotes Tir de Guînes : 

Publicité

"Christophe Marécaux est présent pour soutenir les tireurs, à un moment où cette activité est de plus en plus menacée par des directives européennes qui vont interdire le plomb des projectiles…"

“On ne va pas se laisser faire égorger comme des cochons”

Interrogé par France 3, ce dernier a réaffirmé ses positions, arguant : “on ne va pas se laisser faire égorger comme des cochons.” Et d’ajouter : "L’État n’assure plus ses missions régaliennes, nous ne sommes plus en sécurité." Il a précisé qu’il "n’appelait pas" à armer les enfants, mais à "poser la question et lancer le débat".

La présidente du parti Marine Le Pen était invitée à réagir sur RMC ce matin. Elle a qualifié cette proposition de "stupide et dangereuse", ajoutant qu’elle "n’engage[ait] que le conseiller régional dont elle émane".

Publicité

Le porte-parole du Rassemblement national, Sébastien Chenu, a pour sa part jugé ces propos "inadmissibles", déclarant que "conformément aux statuts [du] mouvement, le conseiller régional candidat à Guînes sera convoqué en Commission des conflits".

Par Astrid Van Laer, publié le 03/02/2020

Pour vous :