AccueilSociété

Chine : un village en quarantaine après un décès de la peste bubonique

Publié le

par Hugo Coignard

© CDC / AFP

Un adolescent est aussi décédé en Mongolie après avoir mangé une marmotte en juillet dernier.
Le village chinois de Suji Xincun a été placé en quarantaine par les autorités sanitaires après la mort d’un habitant de la peste bubonique, d’après une information de CNN rapportée le 7 août.
 
L’individu est décédé des suites d’une défaillance du système circulatoire, ont annoncé les autorités sanitaires de la région de Baotou, sans toutefois donner l’origine de la contamination. Trente-cinq habitants ayant croisé le défunt les jours précédents ont été placés en quarantaine.

Plusieurs cas dans la région

Début juillet, un berger avait contracté la maladie en Mongolie intérieure, dans le nord de la Chine. La chasse et la consommation d’animaux susceptibles de transmettre la peste – en particulier les marmottes – avaient alors été interdites par les autorités jusqu’à la fin de l’année.
 
En Mongolie voisine, un adolescent est déjà mort de la peste bubonique en juillet dernier après avoir chassé et mangé une marmotte. Comme en Chine, les autorités sanitaires mongoles ont enregistré une série de cas de cette maladie.

Une menace "bien gérée"

Bien que la maladie hautement contagieuse soit rare en Chine et puisse être traitée, au moins cinq personnes en sont mortes depuis 2014, selon la Commission nationale chinoise de la santé.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué début juillet suivre de près les cas de peste bubonique en Chine, soulignant que la situation ne présentait pas une menace élevée et était "bien gérée".

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :