AccueilSociété

C’est une première : une ministre britannique, Suella Braverman, prend un congé maternité

Publié le

par Astrid Van Laer

Suella Braverman, septembre 2020. © Leon Neal/Pool via REUTERS

La loi précédemment en vigueur l’aurait forcée à quitter son poste si elle souhaitait prendre un congé maternité.

Mardi, Suella Braverman est devenue la première membre du gouvernement britannique à pouvoir prendre un congé maternité tout en conservant son poste, au lendemain de l’entrée en vigueur d’une toute nouvelle loi le permettant.

Occupant le poste d'attorney general ("conseillère juridique du gouvernement" en français), Suella Braveman, 40 ans, va être remplacée pour six mois par l’un de ses adjoints tout en continuant à percevoir son salaire.

Dans une vidéo sur Twitter, la future maman, qui attend son deuxième enfant, a exprimé son enthousiasme à l’idée de "faire partie de l’histoire". Saluant un "moment marquant" pour le pays, elle a estimé qu’il s’agit là d’un message "pour les jeunes femmes qui voudraient faire carrière en politique".

Le Premier ministre Boris Johnson lui a adressé ses "meilleurs vœux pour son congé maternité et a hâte de la retrouver à l’automne", selon un communiqué de Downing Street.

La loi précédemment en vigueur, "obsolète" de l’aveu même des services du Premier ministre britannique, l’aurait contrainte à quitter son poste si elle souhaitait prendre un congé maternité après la naissance de son enfant.

Boris Johnson avait indiqué qu’il prévoyait de prendre un congé de paternité après la naissance de son dernier fils en avril dernier, mais l’a pour l’instant repoussé en raison de la pandémie de coronavirus.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :