AccueilSociété

César : Corinne Masiero est attaquée par des députés pour "exhibition sexuelle"

Publié le

par Lucille Bion

Des députés sûrement nés avant la honte.

La cérémonie des César, qui s'est déroulée ce vendredi 12 mars, semble avoir moins récompensé les meilleurs films français de l'année que provoqué un tollé sur le territoire après la mise à nue ensanglantée de Corinne Masiero.

Célèbre pour son franc-parler et son rôle du capitaine Marleau dans la série phare de France 3, la comédienne a débarqué sur la scène des César en tenue de Peau d'Âne, avant de se déshabiller entièrement pour dénoncer le mutisme du gouvernement concernant la situation critique des intermittents depuis la pandémie de Covid-19. Sur son corps, on pouvait notamment lire "no culture = no futur" et "Rends-nous l’art Jean".

Après que la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a exprimé son malaise au micro de RTL en déclarant qu'il était "navrant de voir des artistes piétiner leur outil de travail", une poignée de députés parlementaires ont interpellé le procureur de la République de Paris pour "exhibition sexuelle" de Corinne Masiero "punie d’un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende".

Ces membres du collectif Oser la France, un mouvement gaulliste, populaire et patriote créé par Julien Aubert pour participer à la refondation de la droite, ont partagé un communiqué :

Julien Aubert et neuf parlementaires membres du mouvement dénoncent le comportement de l'actrice ainsi qu'une "erreur de la part de Canal+", qui a retransmis l'événement :

"Au cours de cette cérémonie, Mme Corinne Masiero s’est totalement déshabillée, imposant sa nudité, d’une part, au public physiquement présent dans la salle de spectacle et, d’autre part, aux téléspectateurs de l’émission. Un certain nombre de téléspectateurs d’abord étonnés d’un tel changement de programmation ont fait part, à juste titre, de leur inconfort devant un tel spectacle [...]. Au-delà des considérations artistiques ou politiques, les parlementaires rappellent qu’il existe certaines dispositions du Code pénal, notamment s’agissant de l’exhibition sexuelle imposée à la vue de tous."

Le lendemain de son intervention, la comédienne a expliqué au Parisien qu'elle n'avait mis personne au parfum et qu'elle assumait pleinement ses actes :

"Quand on fait quelque chose, il y a toujours des gens qui ne sont pas d'accord et là, il y avait aussi des messages sexistes car on est dans une société patriarcale : on ne doit pas montrer son cul quand on a passé 25 ans et qu'on ne fait pas du 36. Je pensais même avoir plus de réactions du côté des méchants. Je m'en fous. Ce que je retiens, c'est surtout tous ces gens qui soutiennent."

Cette année, selon les chiffres de Mediamétrie, la cérémonie a enregistré l'un des plus mauvais scores des César puisque seulement 1,6 million de téléspectateurs (9,1 % de part d'audience) ont suivi ce traditionnel rendez-vous annuel. Il fallait remonter à 2010 pour trouver des niveaux d'audience aussi bas. En tous points, cette célébration du cinéma français semble être un échec consternant.

À voir aussi sur news :