featuredImage

"Caricature antisémite" : la photo polémique de l’assistant parlementaire de Nicolas Bay

Collaborateur de l’eurodéputé RN, Guillaume Pradoura apparaît sur une photo "déguisé" en juif, grimaçant et doigts crispés.

C’est un nom inconnu du grand public. Et pourtant, Guillaume Pradoura est bien connu de la délégation du Rassemblement national (ex-Front national) au Parlement européen. Par son curriculum vitae d’abord. Actuellement assistant de l’eurodéputé Nicolas Bay, en 7e place sur la liste RN aux élections européennes, il a été un temps colistier de Marion Maréchal-Le Pen aux élections régionales de 2015.

Par sa réputation sulfureuse ensuite. Car Guillaume Pradoura s’est d’abord fait un nom au sein de la mouvance identitaire avant de rejoindre le parti de Marine Le Pen. Un engagement qui lui permit de nouer de solides relations avec différents groupes nationalistes et néonazis européens. Au point de faire jouer son réseau pour aider un jeune Français proche du Ku Klux Klan à échapper aux forces de l’ordre, avait révélé Mediapart en 2016. L’assistant de Nicolas Bay avait alors expliqué au site d’information avoir "voulu l’aider, dans une sorte de réflexe paternaliste".

"Nostalgique d’une certaine période"

Mais si Guillaume Pradoura refait parler de lui à quelques jours du scrutin européen, c’est pour une photo qui le montre "déguisé" en juif, fausses papillotes sur la tête, grimaçant et doigts crochus. Elle a été diffusée sur Twitter mercredi par la députée européenne Sophie Montel, ex-membre du FN en Bourgogne-Franche Comté et auteur du livre confession “Bal tragique au Front national”, dans lequel l’élue règle ses comptes avec ses anciens compagnons du Front.

Contactée par Konbini news, Sophie Montel explique que cette photo “circulait dans le staff de toute la délégation FN au Parlement européen”. “Tout le monde l’a vue, ça faisait beaucoup rigoler”, ajoute-t-elle. En mauvais terme avec Nicolas Bay au sujet d’un différend entre leurs assistants respectifs, Sophie Montel indique avoir signalé auprès de Marine Le Pen le comportement de Guillaume Pradoura, sans que celui-ci ne soit jamais inquiété. “Il fait partie de ceux qui sont nostalgiques d’une certaine période et ils sont intouchables”, déplore l’eurodéputée.

Nicolas Bay n’y voit pas de problème

“C’était un déguisement, une simple plaisanterie de mauvais goût dans un cadre privé”, défend de son côté l’ex-Vice président du Front national Nicolas Bay, qui situe la prise de cette photo aux alentours de 2013. Il confirme en outre qu’aucune sanction n’a été prise contre Guillaume Pradoura. Interrogé sur la compatibilité des prises de position du RN contre l’antisémitisme et cette photo, Nicolas Bay affirme ne pas voir de problème : “Cela ne change rien à nos convictions.”

“Derrière ce déguisement à la Rabbi Jacob, qui pourrait me faire rire, c’est une caricature antisémite classique véhiculée depuis la nuit de temps”, analyse pourtant Gil Taïeb, vice-président du Conseil représentatif des Institutions juives de France (Crif). Il précise : “Quand on crispe les doigts comme cela, on renvoie à des images du passé, comme l’affiche de l’exposition antisémite de Paris, lors de la Seconde guerre mondiale [“Le Juif et la France”, ndlr]. On voit visiblement que cela fait partie de sa culture.”

"Immédiatement suspendu du RN"

“L’extrême droite n’a jamais véritablement renoncé à cette idéologie, ajoute aussi Gil Taïeb. Ils vont aux marches contre l’antisémitisme, mais ne veulent pas rompre avec leur base qui rit des caricatures antisémites”. Contacté par Konbini news, Guillaume Pradoura indique ne vouloir faire “aucun commentaire”.

MISE À JOUR DU 17 MAI : Face à la polémique, le vice-président du RN, Steeve Briois, a déclaré vendredi sur Twitter que Guillaume Pradoura était "immédiatement suspendu du RN et convoqué devant la commission des conflits en vue de son exclusion.

Par Axel Roux, publié le 16/05/2019

Copié