AccueilSociété

Bretagne : une stèle de Simone Veil recouverte de croix gammées

Publié le

par Lila Blumberg

© Gilbert UZAN (coll. Gamma-Rapho) via Getty Images

Décédée en 2017 et panthéonisée, elle avait été déportée à Auschwitz.

Une stèle érigée en l’honneur de Simone Veil a été recouverte de croix gammées à Perros-Guirec, dans les Côtes-d’Armor, a-t-on appris mercredi auprès de la gendarmerie.

Enquête en cours

"Ce matin, nous avons découvert que la stèle de Madame Simone Veil a été recouverte de tags avec des croix gammées", a indiqué la gendarmerie des Côtes-d’Armor, confirmant une information des médias locaux. "Nous avons procédé aux constatations et aux investigations d’usage", a-t-on ajouté de même source.

À la mi-journée, "la stèle a été bâchée et complètement nettoyée", a indiqué la mairie de Perros-Guirec. "Elle est toute propre", a précisé la commune. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de Lannion (Côtes-d’Armor).

"Actes abjects"

Installée sur le parvis de l’Hôtel de ville, renommé parvis Simone-Veil, cette stèle en granit a été inaugurée en novembre 2017, selon les médias locaux. Marlène Schiappa, la ministre déléguée auprès du ministère de l’Intérieur, a réagi sur Twitter.

Cité par Ouest-France, le maire Erven Léon a regretté un acte "inadmissible" et "incompréhensible".

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a aussi exprimé "son dégoût profond pour ces faits lâches et abjects". "Tout doit être fait pour que leurs auteurs soient identifiés, jugés et condamnés", a demandé l’association sur Twitter.

Simone Veil (1927-2017), qui fut déportée à Auschwitz, a notamment laissé en 1975 son nom à la loi légalisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Elle a aussi été présidente du Parlement européen (1979-1982). Également académicienne, elle a été présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (2001-2007). Elle a fait son entrée au Panthéon en 2018.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :