© Loic VENANCE / AFP

Avocats, médecins, infirmiers... : les professions libérales rejoignent le mouvement

Hier, le mouvement de grève dans les transports battait un record de longévité. Mais ils ne sont pas seuls à protester.

Kinésithérapeutes, infirmiers, orthophonistes, experts-comptables, psychométriciens, avocats, médecins, pilotes d’Air France, personnels navigants et membres de l’aviation civile… La liste des professions rejoignant la mobilisation nationale et le mouvement de grève contre le projet de réforme du système de retraite ne cesse de s’allonger.

Le principe est le suivant : SOS Retraites, un collectif de 16 professions soumises à des régimes autonomes, en majorité des professions libérales mais pas seulement, appelle à une "grève glissante" débutant ce jour, chaque profession se mobilisant à tour de rôle.

Publicité

Christiane Féral-Schuhl, porte-parole de SOS Retraites, expliquait ce matin sur BFMTV : "Nous avons des régimes autonomes qui fonctionnent bien. […] Ça ne coûte pas un euro au citoyen, ça ne coûte pas un euro à l’État, c’est complètement autofinancé."

Selon elle, le but de cette grève est d’avoir une place à la table des négociations avec le gouvernement : "Depuis trois semaines, nous constatons que ce sont les professions qui bloquent le pays qui finalement se retrouvent autour de la table." Et d’ajouter :

Publicité

"Jusqu’à présent, les grèves étaient très symboliques et ne servaient à rien. Aujourd’hui, on veut être entendus. Le collectif SOS Retraites représente 1 million de personnes et n’a pas été reçu par Édouard Philippe."

S’ils ne sont pas entendus, ils prévoient de se joindre au mouvement de grève illimitée prévu à partir du 3 février 2020.

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 03/01/2020

Pour vous :