AccueilSociété

Atteinte de néophobie alimentaire, Marie a "peur de goûter tout ce qu’elle ne connaît pas"

Publié le

par Julie Breon

"Jusqu’à mes 25 ans, je ne mangeais que du riz, des pâtes, des frites et un œuf à la coque de temps en temps."

"C’est vraiment la vue, l’idée des nouveaux aliments qui me paralyse", nous a expliqué Marie, néophobe. Quand elle était petite, l’étape de la cantine était une véritable épreuve : "Je mangeais deux yaourts et un morceau de pain tous les midis." Heureusement pour elle, elle connaît l’origine de sa phobie et travaille dessus au quotidien.

"J’ai une hypersensibilité, ce qu’on appelle un trouble de l’oralité alimentaire, au niveau de toute la sphère orale, donc le nez et la bouche, qui fait que j’ai du mal à appréhender à la fois les goûts, les textures, mais aussi les odeurs. C’est ça qui explique que j’ai développé une phobie pour me protéger de ces informations sensorielles que je ne savais pas gérer."

Aujourd’hui, son régime alimentaire est plus large : elle peut manger "une dizaine de fruits, peut-être cinq ou six légumes, trois viandes et les mêmes féculents que je mangeais quand j’étais petite".