© Thomas SAMSON / AFP

Asso pour payer la caution de Balkany : le grand n'importe quoi des réseaux sociaux

"Je ne connais pas son parcours à cette dame, qu’est-ce qu’elle a fait pour se retrouver à faire une cagnotte ?"

"Nous n’avons plus un rond, rien, ni en France, ni à l’étranger", a déclaré Patrick Balkany lors d’une audience au tribunal, indiquant : "Je crains que, malgré la brillante plaidoirie de mon avocat, je sois obligé de rester au trou, car je ne vois pas comment réunir cet argent."

Sa première demande de remise en liberté a en effet été acceptée le 28 octobre dernier, sous deux conditions : le placement sous contrôle judiciaire de l’ex-édile et le paiement d’une caution. Le montant de celle-ci a été fixé par le tribunal à 500 000 euros. La décision concernant sa seconde demande de remise en liberté sera connue le 13 novembre prochain.

Publicité

Mais il se trouve que pour permettre aux époux Balkany de réunir la somme nécessaire, une association, l’Association de soutien à Patrick Balkany, a été créée pour leur venir en aide en récoltant des fonds. Interrogée par BFMTV, Isabelle Balkany a confirmé l’information hier, expliquant :

"Il se trouve que des habitants de Levallois, spontanément, connaissant notre situation, avaient lancé des cagnottes Leetchi dans tous les sens. Et je leur ai demandé d’arrêter car j’ai eu peur qu’on ne sache pas où allaient les fonds, qu’ils se fassent gruger par des gens qu’on ne connaît pas."

Et d’ajouter : "Des Levalloisiens, avec notre accord, ont déposé une association de soutien pour acquitter la caution de Patrick. Ça a été déposé en préfecture. Nous attendons le récépissé […] pour ouvrir un compte en banque et dire aux donateurs : 'Adressez-vous à ce compte en banque.'"

Publicité

Publicité

Sur les réseaux sociaux, l’initiative a très rapidement été moquée par des internautes ironiques et passablement agacés par la nouvelle. Petit florilège :

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 06/11/2019

Copié

Pour vous :