© Instagram / arielvijarra

Argentine : une petite fille née avec le VIH a été adoptée par un couple gay

Après avoir été rejetée par 10 couples hétérosexuels.

Adopter un enfant est une procédure longue et compliquée. A fortiori pour les couples de même sexe. Damian Pighin et Ariel Vijarra sont deux hommes mariés de 42 et 39 ans qui habitent à Santa Fe dans le nord-est de l’Argentine. C’est d’ailleurs le premier couple homosexuel à s’être marié dans cette province.

Ils ont toujours rêvé d’être pères et de fonder ensemble une famille. En octobre 2014, la chance leur sourit enfin. Le couple reçoit un appel des services d’adoption qui leur proposent de devenir les parents d’un petit bébé de 28 jours, abandonné par sa mère à la naissance.

Publicité

"Cet appel a changé notre vie pour toujours", raconte Ariel Vijarra dans les colonnes du quotidien argentin La Clarìn. Le juge les informe toutefois que la petite fille est née avec le virus du VIH et qu’elle est très maigre.

"Et ça peut-être un motif de refus ?", répond-il alors, estomaqué. Les aspirants parents découvrent que oui. Avant eux, dix couples ont refusé d’adopter la petite fille à cause de sa pathologie. Des couples "hétérosexuels, croyants et respectables aux yeux de la société", note Ariel Vijarra dans le texte publié dans La Clarìn.

"Il n’y a pas d’enfants idéaux"

Dès qu’ils ont posé leurs yeux sur la petite fille, Olivia, ce fut une évidence. "Il n’y a pas d’enfants idéaux, rappelle Ariel Viajarra. J’ai su qu’elle faisait partie de ma vie. La connexion a été immédiate. On l’a prise dans nos bras, on lui a donné son biberon, et elle nous regardait sans pleurer avec ses yeux grands ouverts."

Publicité

Très vite après qu’elle est devenue leur fille, les bonnes nouvelles arrivent. Olivia réagit très favorablement au traitement et reprend du poids. Cinq ans plus tard, le virus n’est plus détectable chez Olivia et la famille s’est agrandie. Damian Pighin et Ariel Vijarra ont adopté une autre petite fille, qui a quasiment le même âge.

Désormais, ils s’occupent tous les deux d’une association qui vient en aide aux couples qui souhaiteraient adopter.

Publicité

Par Clothilde Bru, publié le 18/10/2019

Copié

Pour vous :