AccueilSociété

Aphantasique, je ne peux pas visualiser d’images dans ma tête

Publié le

par Anouck Renaud

© Getty Images

À 21 ans, Charlotte a découvert qu’elle était aphantasique : son cerveau n’est pas capable de reproduire des images ou des sons.

Si on vous demande de fermer les yeux et d’imaginer une pomme, il y a de grandes chances pour que vous en soyez capables. Vous visualisez le fruit, imaginez sa texture, sa couleur, et peut-être même le bruit entendu en la croquant. Charlotte n’en est pas capable : elle est aphantasique.

Cette "particularité", encore mal expliquée, rend impossible toute imagerie mentale. Charlotte vit donc un quotidien normal, avec ses cinq sens, mais ne pourra jamais les ressentir une fois le moment passé. La jeune fille a développé inconsciemment tout au long de sa vie des stratégies de mémoire alternatives. Jusqu’à ses 21 ans, son aphantasie est donc passé inaperçue.

Plutôt que de visualiser les choses, elles les étiquette avec des faits précis. Face à une carte vide, Charlotte peut réussir à placer des informations, mais uniquement grâce à des informations factuelles : taille, forme, placement par rapport à d’autres points…

Pour Konbini news, elle revient sur son quotidien, les idées reçues et son engagement pour faire connaître l’aphantasie.

Pour faire connaître cette particularité et inciter la recherche à mieux la comprendre, Charlotte a décidé d’écrire un livre, et de créer une page Instagram, où elle partage régulièrement du contenu et répond aux questions.