A video grab made on January 7, 2018 shows a man at a boxing stance facing riot police during a demonstration by « Gilets Jaunes » anti-government protestors on a bridge leading to the National Assembly in Paris on January 5, 2019. (Photo by – / AFP)

L’ancien boxeur Christophe Dettinger jugé ce mercredi

Le procès s’ouvrira à 13h30.

(c) AFP

Christophe Dettinger est jugé ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour "violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique". Ce dernier est incarcéré depuis le 9 janvier dernier.

Publicité

Les images de Christophe Dettinger avaient fait le tour du web : le 7 janvier, lors de l’acte VIII de la mobilisation des gilets jaunes à Paris, l’ancien champion de boxe, âgé de 37 ans, avait été filmé en train de donner des coups de poing et de pied à deux gendarmes sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor. Il risque sept ans de prison et 100 000 euros d’amende.

Ces derniers s’étaient vus prescrire des incapacités totales de travail (ITT) de 15 et 2 jours. Christophe Dettinger avait fini par se rendre au commissariat après avoir été recherché pendant deux jours. Dans une vidéo postée sur Facebook, il expliquait son geste ainsi :

"Je me suis fait gazer, gazer […]. À un moment, la colère est montée en moi. Oui, j’ai mal réagi. Je me suis défendu. Je voulais vous dire ça, je me rends demain matin en garde à vue, s’ils ne m’ont pas chopé avant."

Publicité

Une cagnotte Leetchi, créée par ses soutiens et destinée à l’aider à payer ses frais d’avocats, avait divisé. Plus de 115 000 euros avaient été récoltés, avant que la plateforme ne clôture cette cagnotte polémique.

Christophe Dettinger, incarcéré à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, avait demandé sa remise en liberté en attendant son jugement. Mais le 30 janvier dernier, la cour d’appel de Paris avait ordonné son maintien en détention provisoire sur réquisition de la procureure générale du parquet.

Cette dernière avait justifié son plaidoyer par la "personnalité extrêmement inquiétante et dangereuse" de cet homme, "parfaitement impulsif et totalement déterminé à commettre des actes violents".

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 12/02/2019

Copié

Pour vous :