http://static.kremlin.ru/media/events/press-photos/orig/ZFJ56YxlmFuAJhPHG3YQoU2aYbxo8UAi.jpg?kremlin-ru_photo-24.jpg

Affaire Skripal : expulsions en chaîne de diplomates russes dans une dizaine de pays occidentaux

Par solidarité avec la Grande-Bretagne, plusieurs pays se sont coordonnés pour expulser les diplomates russes de leur territoire.

http://static.kremlin.ru/media/events/press-photos/orig/ZFJ56YxlmFuAJhPHG3YQoU2aYbxo8UAi.jpg?kremlin-ru_photo-24.jpg

Cicéron disait que "c’est dans l’adversité que se révèlent les vrais amis". La popularité du Royaume-Uni n’est donc plus à prouver. Ce lundi 26 mars, une quinzaine de pays dans le monde ont pris la décision d’expulser de leur territoire plusieurs diplomates russes par solidarité.

Publicité

Tout a commencé le 4 mars dernier, lorsque l’ancien agent double Sergueï Skripal et sa fille sont victimes d’un empoisonnement à Salisbury en Angleterre. Très vite, les soupçons se portent sur la Russie qui nie en bloc. Dix jours plus tard, la Grande-Bretagne annonce qu’elle expulse 33 diplomates russes qui se trouvent sur son sol (et qu’elle boycotte la Coupe du monde de football qui doit se tenir cet été en Russie). 14 pays européens viennent, aujourd’hui, de lui emboîter le pas.

"De manière concertée, 14 pays de l’Union européenne (UE) ont décidé d’expulser des diplomates russes", a déclaré le président du Conseil européen Donald Tusk, depuis la Bulgarie, où il doit participer à une réunion des dirigeants de l’UE. "Des mesures supplémentaires, incluant de nouvelles expulsions, ne sont pas exclues dans les prochains jours et (les prochaines) semaines", a-t-il ajouté, comme le rapporte le Huffington Post.

La France a confirmé cette décision via le compte Twitter du ministère des Affaires étrangères.

Publicité

En France, en Allemagne et en Pologne, cela concerne 4 personnes. L’Italie, le Danemark, les Pays-Bas, la République tchèque et la Lituanie renvoient de leur côté deux diplomates chacun. En Finlande, en Estonie et en Lettonie, cela concerne une personne. S’agissant de la Suède, de la Croatie et de la Roumanie, le nombre de personnes concernées est à confirmer.

À noter que l’Ukraine n’a pas hésité à renvoyer 13 diplomates, affirmant un peu plus son souhait de se rapprocher des pays occidentaux, indiqué le président ukrainien Petro Porochenko :

Publicité

"Dans un esprit de solidarité avec nos partenaires britanniques et nos alliés transatlantiques et en coordination avec les pays de l’UE, l’Ukraine a pris la décision d’expulser de son territoire 13 diplomates."

Cette initiative est également soutenue outre-Atlantique. Dans le même temps, les États-Unis ont annoncé l’expulsion de 60 "espions" russes. Au Canada, ils sont quatre à devoir quitter le territoire.

À la suite de ces expulsions en chaîne, le Kremlin a réagi en réaffirmant son innocence, comme l’a déclaré son porte-parole Dmitri Peskov, cité par l’agence de presse officielle TASS :

Publicité

"Nous regrettons cette décision qu’ils expliquent par la prétendue affaire Skripal. Nous l’avons déjà dit et nous le répétons : la Russie n’a jamais eu et n’a rien à voir avec cette affaire."

Par Clothilde Bru, publié le 26/03/2018

Copié

Pour vous :