AccueilSociété

Abandon des animaux : "40 % des chats sont euthanasiés sans raison médicale" alerte la SPA

Publié le

par Astrid Van Laer

L’association explique recueillir "70 % de chats en plus par rapport à 2011".

À l’occasion de la journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie samedi 26 juin et à l’approche des grandes vacances, période cruciale et dramatique en ce qui concerne l’abandon, la Société Protectrice des Animaux (SPA) a décidé d’attirer l’attention sur les chats, d’ordinaire moins mis en avant que leurs compagnons canins.

Pourquoi particulièrement s’intéresser aux chats cette année ? "Parce que c[e sont] eux qui paient un lourd tribut", explique l’association dans un communiqué.

Pour alerter sur cette problématique, la SPA a donc réalisé Very Cat Trip, un court film animé qui met en scène un chat prénommé Grisou, terrifié à l’idée d’être abandonné à l’approche du départ en vacances de sa nouvelle famille d’adoption. Ce spot est porté par les acteurs et humoristes Tarek Boudali, Alison Wheeler, Ahmed Sylla et Kyan Khojandi, qui ont prêté leur voix aux personnages de ce mini-film.

L’objectif de cette campagne est le suivant : lutter contre les idées reçues selon lesquelles "les chiens sont plus abandonnés", "un chat se débrouille très bien tout seul" ou encore : "un chat ne s’attache pas à son maître".

Dans un texte alarmant, la SPA explique recueillir "70 % de chats en plus par rapport à 2011". Et la situation est également pire si on la compare avec l’année 2020 : "Actuellement, le recueil des chats à la SPA est encore en augmentation de 40 % sur les cinq premiers mois par rapport à 2020."

8 euthanasies en fourrières sur 10 sont pratiquées sur des chats

L’association, qui recueille "chaque année plus de 45 000 animaux, 15 000 en période estivale dans ses 62 refuges, dont 2/3 sont des chats", met en avant un chiffre inquiétant : "40 % des chats sont euthanasiés sans raison médicale". Et ajoute : "les chatons n’ont presque aucune chance d’en sortir". En outre, l’association précise que "80 % des euthanasies en fourrières sont pratiquées sur les chats".

Et Jean-Charles Fombonne, président de la SPA, d’expliquer :

"Chaque été, notre association doit pousser les murs pour accueillir les victimes de maîtres qui choisissent la facilité en abandonnant leur animal de compagnie. Il est important de rappeler que ce n’est pas un geste sans conséquence et qu’il s’agit d’un délit."

En effet, l’abandon d’un animal domestique, apprivoisé ou tenu en captivité, est un délit passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 30 000 euros d’amende et 2 ans d’emprisonnement, selon l’article 521-1 du Code pénal. Il y a plusieurs mois, Claire Brissard, responsable du refuge de la SPA de Chamarande, nous avait accordé une interview.

À cette occasion, elle avait insisté sur la nécessité de réfléchir avant d’adopter un animal de compagnie, de "réfléchir aux conséquences, de se projeter, de savoir si on est vraiment en capacité de s’en occuper".

"Cette campagne vise à responsabiliser les propriétaires et montrer qu’il est possible d’organiser ses vacances en tenant compte de son animal", ajoute Jean-Charles Fombonne, concluant en insistant sur la nécessité de tout mettre en œuvre pour "éviter le drame de l’abandon".