© Studio Precht / Instagram

Coronavirus : à Vienne, l'incroyable projet du parc de la distance

Et si les parcs de demain ressemblaient à ça ?

Plus les jours de confinement passent, plus on comprend que le retour à la normale n’est pas pour tout de suite. Pendant les mois, voire les années à venir, nos modes de vie devraient porter les stigmates de cette pandémie sans précédent.

Lundi 20 avril, un infectiologue japonais, s’est dit "très pessimiste" sur la possibilité que les Jeux olympiques de Tokyo, déjà reportés d’un an, puissent avoir lieu en juillet 2021. Y aura-t-il une rencontre avec moins d’athlètes ? Sans spectateurs ?

Publicité

Jusqu’à quand devra-t-on appliquer les règles de distanciation sociale ? Pourra-t-on s’asseoir à nouveau côte à côte dans un train, partager une table au restaurant ou encore pique-niquer au parc ?

Certains designers se sont déjà emparés de ces questions-là. Des architectes autrichiens viennent de dévoiler les images de ce qui pourrait être le parc de demain. Vu du ciel, c’est un labyrinthe, un dédale d’allées de verdures, qui s’enroulent sur elles-mêmes sans jamais se rencontrer.

Publicité

C’est le parc de la distance la réponse du studio Precht à un appel à projets pour occuper un espace vacant à Vienne, comme le rapporte Courrier International.

Une ode à la solitude

Chaque allée est faite pour accueillir un seul promeneur à la fois. "À l’entrée de chaque chemin, un portail affiche fermé, permettant à son unique occupant de flâner tranquillement jusqu’au bout de l’allée", précise le site d’informations en ligne.

"Parfois, les visiteurs se laissent submerger par la nature, parfois ils passent la tête au-dessus de la haie et peuvent voir jusqu’à l’autre bout du parc", a détaillé Chris Precht, l’un des fondateurs du cabinet, cité par le magazine Fast Company. "Mais à chaque instant, ils respectent la distance de sécurité", complète-t-il. Le voyage solitaire est estimé à 20 minutes par promeneur.

Publicité

Si c’est bien la pandémie qui a fait germer l’idée de ce parc dans la tête de ses concepteurs, il a pour eux du sens, même lorsque tout sera redevenu comme avant. "S'est-on déjà senti seul lorsqu’on habite en ville ?", se demande Chris Precht. Un pur sentiment de solitude en milieu urbain, voilà ce que promet le parc de la distance.

En France, on ne sait toujours pas quand les parcs vont rouvrir. À ce jour, seuls quelques détails liés à la réouverture des écoles ont été communiqués. Le tant attendu déconfinement devrait commencer à partir du 11 mai.

Par Clothilde Bru, publié le 21/04/2020