AccueilPrésidentielle 2022

"Plus de temps sur le voile que sur l’écologie" : la déception des internautes après le débat de l’entre-deux-tours

Publié le

par Clothilde Bru

Presque trois heures de débat et assez peu d’écologie, finalement.

"Plus de temps sur le voile que sur l’écologie" : la déception des internautes après le débat de l’entre-deux-tours

© Capture écran Fran Info / Youtube

Hier, mercredi 20 janvier, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont rencontrés sous l’œil des caméras à l’occasion du traditionnel débat télévisé de l’entre-deux-tours.

Selon les chiffres de Médiamétrie, 15,6 millions de téléspectateurs ont suivi leurs échanges, un chiffre en baisse par rapport à 2017 (16,5 millions).

Europe, retraite, pouvoir d’achat, sécurité, voile… Les sujets ont défilé lors de cet affrontement relativement long de près de trois heures.

Cependant, le match retour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen n’a pas manqué de décevoir les électeurs qui s’intéressent à… l’écologie.

Si les candidats ont bien abordé des questions relatives au climat ou à l’environnement, plusieurs internautes se sont montré déçus par la teneur et la longueur des échanges et l’ont fait savoir sur les réseaux sociaux. En gros, ça n’a pas duré très longtemps et la question écologique a semblé se limiter à l’énergie.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Restera de ce moment l’un des rares échanges un peu musclé entre la présidente du Rassemblement national et le président sortant.

"Vous êtes climatosceptique", a lancé Emmanuel Macron à son adversaire qui a répliqué : "Je ne suis absolument pas climatosceptique, en revanche, vous êtes un peu climato-hypocrite", en référence au bilan pour le moins contestable du président-candidat en matière d’écologie.

Invité de la matinale de France Info ce jeudi matin, le directeur du plaidoyer et des campagnes du WWF France, Pierre Cannet, a partagé sa déception :

"Si vous êtes sensible à l’écologie, déjà préoccupé par le dérèglement climatique et la catastrophe qui s’annonce au niveau planétaire pour notre biodiversité, si vous êtes engagé déjà dans la transition écologique, alors peut-être que comme moi, vous avez trouvé, malheureusement, que ce débat n’était pas à la hauteur, voire même était à côté de la plaque."

Il a également déploré le manque de propositions concrètes : "Il y a des réponses qui sont attendues, très détaillées et concrètes, sur comment transformer en profondeur notre économie, notre société, quelles réponses apporter aux agriculteurs, par exemple, pour changer de pratiques et sortir de leur dépendance aux pesticides tueurs d’abeilles et de vivants, ou même comment baisser notre consommation de carburant ou notre consommation de viande. Je suis resté sur ma faim hier soir, malheureusement."

Le 19 avril dernier, l’organisation mondiale de protection de la nature a pourtant appelé à voter Emmanuel Macron dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche. Elle appelait par ailleurs le candidat à "détailler à l’occasion du débat de l’entre-deux-tours plus concrètement sa 'planification écologique'".

Loupé.

Chargement du twitt...

Et pour cause, au lendemain de sa victoire au premier tour, Emmanuel Macron déclarait vouloir s’inspirer des programmes de Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot sur l’écologie.

À voir aussi sur news :