"Votre vie privée vous appartient, ne restez pas des Moldus"

"Une fois qu’un hacker a récupéré des données, il va pouvoir s’en servir pour en récupérer d’autres et cela va avoir un effet boule de neige inarrêtable."

Rabbin des Bois publie mercredi 16 mai Lève-toi et code, Confessions d’un hacker aux éditions de La Martinière. En 2017, après avoir échoué au concours d’entrée de Sciences Po Paris, il a hacké la base de données de la célèbre école.

Il récupère les données personnelles des 4 000 étudiants inscrits ainsi que toutes celles des personnes qui ont participé à des conférences à Sciences Po dans les cinq dernières années, qu’il ne revend pas. Selon lui, aux États-Unis, une université comme Harvard lui aurait déjà proposé de les rejoindre pour le remercier d’avoir trouvé leur faille de sécurité. Pour Rabbin des bois, "les hackers sont le système immunitaire d’une société qui se numérise de plus en plus".

Mais, en France, Sciences Po a porté plainte contre lui. Le jeune homme est alors envoyé en garde à vue et était passible de deux ans de prison et 100 000 euros d’amende.

Ensemble, nous sommes revenus sur son parcours et nous avons discuté cybersécurité, protection des données et législation concernant les lanceurs d’alerte :

  • 0