Par Lucille Bion

"Dans les écoles de cinéma, on remarque qu’il y a 50 % de femmes et 50 % d’hommes, puis sur les longs-métrages, il ne reste que 20 % de réalisatrices. Donc il y a un vrai problème."

Alors que le mouvement Time’s Up réveille Hollywood, le discours d’Audrey Clinet tombe à point nommé. Cette jeune Française, fondatrice du label Eroïn, est venue défendre la place des réalisatrices, trop peu nombreuses dans le milieu du cinéma. De la distribution à la production, en passant par la promotion, Audrey Clinet donne un coup de pouce aux femmes ambitieuses. Retour sur une initiative nécessaire.