AccueilÉDITO

Dérèglement climatique : cette semaine, il fait plus froid en Europe qu’au pôle Nord

Publié le

par Astrid Van Laer

(c) Game of Thrones

Alors que le vent glacial "Paris-Moscou" a atteint l’Hexagone cette semaine, on a appris qu’à l’inverse, au pôle Nord, les températures seraient au plus haut.

L’expression "c’est le monde à l’envers" prend soudain tout son sens. Alors qu’en France et dans une grande partie de l’Europe, des températures record nous glacent les os, au pôle Nord, on ressent plus que jamais les effets désastreux du réchauffement climatique. Une preuve de plus s’il en fallait une à Donald Trump que le réchauffement climatique est une urgence et non "un concept inventé par les Chinois pour affaiblir l’industrie américaine".

Comment se fait-il qu’il fasse jusqu’à -20 degrés chez nos voisins belges ? Comme l’explique Mashable, cela est dû à une "déchirure dans le vortex polaire". Il s’agit d’une "dépression de haute altitude" qui tourbillonne d’ordinaire autour du pôle Nord. Or cette dernière s’est récemment disloquée puis déplacée vers l’Amérique du Nord et ce sont ses effets secondaires, caractérisés par de grandes vagues de froid, qui touchent actuellement l’Europe.

À l’inverse, la fonte des banquises s’accélère et des effondrements de glace ont été observés sur la côte Ouest de l’Alaska. Le réchauffement climatique est deux fois plus important au pôle Nord que dans le reste du monde. Le chercheur Zack Labe a même expliqué que les températures enregistrées en ce mois de février en Arctique sont les plus élevées "depuis l’année 1958", atteignant jusqu’à 25 °C au-dessus de la moyenne habituelle, rappelle LCI. Et à plusieurs reprises, la barre symbolique du zéro degré a été franchie.

Le mois dernier, Hugo Clément et Clément Brelet étaient en Sibérie, à Iakoutsk, pour Konbini news. À cette occasion, ils avaient pu observer les effets du réchauffement climatique sur la ville la plus froide du monde :

À voir aussi sur news :