Selon l’ancien chef du FBI, Trump est "moralement inapte" à gouverner

À l’occasion de la sortie de ses mémoires, James Comey a livré son analyse de la personnalité du président des États-Unis.

"Je crois qu’il est moralement inapte à être président", a déclaré un James Comey péremptoire, dimanche 15 avril sur le plateau de la chaîne américaine ABC. Ce n’est pourtant pas la première fois que ce genre d’adjectif est utilisé pour décrire le président des États-Unis (et certainement pas la dernière). Seulement dans la bouche de celui qui a dirigé pendant près de quatre ans le FBI, l’observation fait mouche.

"Je ne crois pas à ces histoires selon lesquelles il serait mentalement déficient ou dans les premiers stades de la démence […] Je ne crois pas qu’il soit médicalement inapte. Je crois qu’il est moralement inapte à être président", a-t-il déclaré.

Limogé il y a près d’un an par Donald Trump, James Comey inaugurait hier soir sur ABC une grande tournée médiatique, à l’occasion de la sortie de A Higher Loyalty : Truth, Lies, and Leadership ("Une plus grande loyauté : vérité, mensonges et commandement", pourrait-on traduire), un livre autobiographique où il est beaucoup question de Donald Trump.

Après Le Feu et la Fureur, ce livre à paraître le 17 avril promet de nouvelles révélations explosives sur la personnalité du président des États-Unis, qui est décrit par l’ancien patron du FBI comme un homme aux comportements de mafieux.

Incapable de respecter la vérité

"Notre président doit incarner le respect et adhérer aux valeurs qui sont au cœur de notre pays. La plus importante [de ces valeurs] étant la vérité. Ce président n’est pas capable de le faire", a asséné James Comey.

Ce dernier a été limogé par Donald Trump en mai dernier – officiellement à cause de sa gestion du dossier des mails d’Hillary Clinton. En vrai, il se pourrait que cela ait un lien avec l’enquête qu’il avait diligentée sur les liens entre la campagne du magnat de l’immobilier et Vladimir Poutine.

Pendant l’interview de James Comey de dimanche, Donald Trump a évidemment réagi dans une série de tweets assassins, parmi lesquels :

Traduction : "Le très glissant James Comey, un homme qui finit toujours mal et à côté de la plaque (il n’est pas malin !), sera considéré comme le PIRE chef de l’histoire du FBI, et de loin !"

À bon entendeur…

Par Clothilde Bru, publié le 16/04/2018