Agnès Buzyn envisage de supprimer un 2e jour férié pour la solidarité avec les personnes âgées

Bientôt un jour férié travaillé supplémentaire pour les Français ?

"On pourrait imaginer avoir deux lundis de Pentecôte travaillés", a déclaré la ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn alors qu’elle était l’invitée de RMC et BFMTV jeudi 12 avril. Interrogée par Jean-Jacques Bourdin sur les moyens de financer la prise en charge des personnes âgées dépendantes, qualifiée par Mme Buzyn de "problème du futur", cette dernière a évoqué plusieurs pistes.

Si elle a également déclaré envisager le développement des assurances privées, Agnès Buzyn s’y est déclarée personnellement défavorable, et a aussi parlé de la possibilité de supprimer un second jour férié. En effet, depuis 2004, à l’initiative de l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, les actifs français travaillent traditionnellement le lundi de Pentecôte, qui prend le nom de Journée de solidarité active.

Pour la ministre, il pourrait donc y avoir un "deuxième lundi de Pentecôte travaillé". Agnès Buzyn a toutefois déclaré ne pas vouloir "donner [s]on opinion" avant d’ajouter : "je souhaiterais qu’il y ait un débat sociétal, avec notamment les élus", sur ce sujet.

Mais malgré la prudence de la ministre, le fondateur des Patriotes, Florian Philippot, qui craint qu'"à la fin, il ne reste plus grand-chose aux Français", a immédiatement publié un communiqué pour s’insurger contre l’éventualité de supprimer un jour férié, y voyant l’illustration de la "folie de l’austérité" du gouvernement :

  • 0