Vidéo : tourisme animalier, 4 fausses bonnes idées à proscrire

Balade à dos d'animaux, parcs aquatiques : voici 4 activités à laisser de côté lors de vos prochaines vacances.

L’ancienne secrétaire générale de la SPA Émilie De Marco est formelle : "Tant que les touristes ne changeront pas, les tour-opérateurs continueront de proposer des numéros qui sont des tortures pour les animaux." Mais alors, quelles sont les activités à proscrire pour ne pas contribuer à cette souffrance ?

Publicité

Dans un premier temps, il faut éviter toutes les balades à dos d’animaux. Les chameaux et les éléphants sont souvent épuisés et maltraités pour réussir à tenir les cadences. Il est également recommandé de ne pas donner de l’argent aux personnes qui se servent d’animaux pour divertir. On pense par exemple au "Topeng Monyet", en Indonésie, où des macaques sont déguisés et enchaînés pour réaliser des numéros d’acrobatie. 

Autre pratique à stopper : les selfies et autres séances photo avec des animaux. Les animaux sauvages, comme les tigres, sont souvent drogués pour ne pas risquer d'agresser les touristes qui veulent à tout prix un selfie.

Enfin, il faudrait, selon Émilie De Marco, éviter les parcs aquatiques. Les bassins, souvent trop étroits pour les animaux qui y vivent, deviennent des prisons chlorées, où pullulent les maladies et où les animaux finissent par devenir fous. 

Publicité

Observer les animaux autrement 

Pas de panique pour autant : il est tout de même possible d’observer des animaux sauvages. Plusieurs centres de réhabilitation proposent de passer des moments avec des animaux sauvages. Entourés par des professionnels et le plus souvent à distance des animaux, vous pourrez les observer tout en les laissant vivre en paix.

En ce qui concerne les photos, la World Animal Association a créé un passeport du selfie respectueux. La règle à respecter ? Prendre la photo de loin en laissant l’animal seul, dans son espace naturel. 

Par arenaud, publié le 06/08/2019

Copié

Pour vous :