(c) Konbini news

Vidéo : ils se font stériliser par conviction écologique

"J’ai l’intime conviction que l’humanité va lentement mais sûrement vers un crash."

En 2016, Sereb a fait le choix définitif de la stérilisation volontaire. Une décision capitale dans le but de "mettre en accord ses convictions profondes avec sa vie". Ce technicien du spectacle de 31 ans a décidé, en accord avec sa compagne, de ne jamais avoir d’enfant. Pour cela, il a eu recours à une vasectomie, un acte médical qui consiste à sectionner les canaux déférents reliant les spermatozoïdes des testicules à l’urètre.

Publicité

L’objectif premier était de "limiter son impact environnemental". "Avoir un enfant, c’est ajouter un consommateur et un impactant en plus", explique-t-il. Mais pas seulement. Pour Sereb, sa seule "satisfaction personnelle" ne peut pas justifier qu’il procrée dans le monde actuel, qu’il juge insatisfaisant.

Par Astrid Van Laer, publié le 11/02/2019

Copié

Pour vous :