© Bridget BENNETT / AFP

Une armée de 100 000 canards pour lutter contre une invasion de sauterelles au Pakistan

Canards vs sauterelles.

Selon des experts chinois en agriculture, les canards sont plus efficaces que les pesticides pour venir à bout des sauterelles. Forte de ce constat, la Chine prévoit d’envoyer une armada de canards pour lutter contre l’invasion qui se prépare au Pakistan.

100 000 palmés devraient ainsi être dépêchés dans ce pays voisin, rapporte le Time jeudi 27 février. On sait combien elles peuvent être dangereuses pour les récoltes. Dans la Bible, l’invasion de sauterelles figure même parmi les dix plaies de l’Égypte.

Publicité

Cette année, elles sont plus nombreuses qu’elles ne l’ont été depuis 20 ans. De quoi inquiéter les autorités pakistanaises, qui ont déclaré l’état d’urgence au début du mois de février.

Plusieurs millions d’insectes ont déjà détruit des récoltes et des pâturages en Asie du Sud-Est, à une allure préoccupante. Plutôt que les pesticides, la Chine mise donc sur une solution naturelle pour lutter contre ce fléau.

Selon Lu Lizhi, le chercheur chinois qui chapeaute le projet en partenariat avec une université pakistanaise, les canards sont de véritables "armes biologiques". Là où une poule peut manger 70 sauterelles par jour, un canard peut en ingurgiter près du triple.

Publicité

Un nombre record d’insectes

L’autre avantage des canards, c’est qu’ils restent en groupe, contrairement aux poules qui sont plus difficiles à encadrer, précise ce spécialiste de l’Académie des sciences agronomes du Zhejiang, cité par le Time.

Déjà aux prises avec un plan de lutte contre le coronavirus, la Chine s’attaque désormais aux sauterelles du Pakistan. Cette semaine, le gouvernement chinois a annoncé qu’il allait y envoyer une équipe d’experts pour développer des programmes ciblés, comme on peut le voir sur ce tweet d’un média chinois.

Publicité

Si la Chine s’en mêle, c’est qu’elle craint pour ses récoltes malgré la chaîne de montagnes qui la sépare du Pakistan. Selon les Nations unies, les sauterelles sont particulièrement nombreuses cette année à cause des cyclones qui ont eu lieu entre 2018 et 2019.

Ces derniers ont provoqué de fortes pluies dans la péninsule arabique et donc des conditions favorables à la production de ces insectes. Depuis, les sauterelles se sont répandues par essaims en Asie du Sud et en Afrique de l’Est.

Dans un premier temps, l’armée de canards sera déployée à l’est de la Chine lors d’une phase de test, avant d’être envoyés dans les régions du Pakistan les plus touchées par ce fléau : les provinces du Sindh, du Balouchistan et du Penjab.

Publicité

Sans le secours des canards, la sécurité alimentaire du pays pourrait être menacée. En 2000 déjà, la Chine avait eu recours à 30 000 canards pour lutter contre une invasion de sauterelles sur son territoire, rappelle la BBC.

Par Clothilde Bru, publié le 28/02/2020