© Kevin Frayer/Getty Images

Un chien testé positif au coronavirus est en quarantaine à Hong Kong

S'il est confirmé, ce serait le premier cas de contamination d'un animal domestique. 

En Chine, on prend la menace du coronavirus très au sérieux. Villes désertes, hôpital construit en dix jours… La première puissance économique mondiale entend bien stopper la propagation d’une épidémie qui a commencé sur son sol en fin d’année dernière. Aussi, lorsqu’un chien s’est révélé "faiblement positif" à des tests de dépistage du fameux virus, le gouvernement de Hong Kong a préféré jouer la prudence en plaçant le canidé en quarantaine, comme l’a rapporté le Time ce jeudi 27 février.

Des prélèvements oraux, nasaux et anaux ont révélé que le chien était positif au coronavirus, bien qu’il ne présente aucun symptôme, précise le Time. La simple proximité avec son maître, qui a lui-même contracté le Covid-19, pourrait expliquer ces résultats. C’est le premier animal domestique à être testé positif à un examen de dépistage du virus.

Publicité

"Le département de l’Agriculture, des pêches et de la conservation du gouvernement de Hong Kong (AFCD) va examiner de plus près le cas de ce chien, et collecter de nouveaux échantillons pour déterminer si le chien a bel et bien été contaminé par le virus, ou si tout cela résulte d’une contamination de son museau par l’air", a déclaré l’AFCD dans un communiqué de presse relayé par CNN.

Un virus aux origines toujours inconnues

Pour l’instant, il n’y a aucune preuve que les chiens puissent être infectés par le Covid-19 et qu’ils puissent donc le transmettre à l’homme. Toujours est-il que le mystère reste entier sur l’origine exacte de ce virus, depuis qu’il a émergé dans le centre de la Chine en décembre 2019.

Pour l’heure, les soupçons se tournent vers les chauves-souris, qui étaient jusqu’à récemment vendues directement sur des marchés chinois. Depuis, la Chine a complètement interdit le commerce et la consommation d’animaux sauvages. Toutefois, l’origine animale du coronavirus ne prouve pas que les animaux domestiques puissent être contaminés.

Publicité

Si l’infection de ce chien est confirmée, ce serait le premier cas de contamination d’un chien par le coronavirus. Aussi, par mesure de précaution, l’AFCD recommande aux patients contaminés par le coronavirus de garder leurs animaux en quarantaine.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le virus a touché une cinquantaine de pays dans le monde, contaminé 83 700 personnes et fait plus de 2 800 morts.

Par Clothilde Bru, publié le 28/02/2020