© SMASS 2019

Un cachalot retrouvé mort avec 100 kg de débris dans le ventre

En 2018, pas moins de 930 cétacés ont été retrouvés échoués sur les côtes écossaises.

Des gobelets en plastique, des filets, des sacs, des gants ou encore des courroies en plastique… C’est le triste résultat de l’autopsie pratiquée sur un cachalot. Le cadavre de ce dernier a été retrouvé ce week-end, échoué sur la plage de Luskentyre de l’île Harris en Écosse, par la Scottish Marine Animal Strandings Scheme (Smass), une équipe de scientifiques.

Publicité

Si la Smass a précisé dans une publication Facebook que le cétacé n’était pas "dans un état particulièrement mauvais" et qu’il n’a pas pu être prouvé que ce plastique avait "obstrué ses intestins", elle a toutefois déclaré qu’il était "tout à fait plausible que cela ait joué un rôle sur son échouage vivant".

Publicité

Et d’ajouter :

"Cette quantité de plastique dans l’estomac est toutefois horrible, doit avoir compromis la digestion, et sert à démontrer, encore une fois, les dangers que les déchets marins et les engins de pêche perdus ou jetés peuvent causer à la vie marine.

C’est aussi un bon exemple qu’il s’agit d’un problème mondial causé par toute une série d’activités humaines."

Trop lourd pour être déplacé sans abîmer l'"écosystème de dunes fragiles" qui se trouve aux alentours, l’animal a été enterré sur la plage. En 2019, selon les chiffres de la Smass citée par la BBC, ce ne sont pas moins de 930 cas similaires de cétacés échoués qui ont été recensés en 2018 en Écosse.

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 03/12/2019

Copié

Pour vous :