© Handout / Office of Protected Area Region 13 / AFP

Thaïlande : un cerf sauvage meurt avec 7 kilos de plastique dans l'estomac

Après les animaux marins, c'est au tour des animaux terrestres d'être victimes du plastique.

Un cerf sauvage a été découvert mort en Thaïlande avec dans l’estomac 7 kilogrammes de sacs en plastique et autres déchets, ont annoncé mardi 26 novembre les autorités en lançant une mise en garde contre le fait de jeter des ordures dans les eaux et les forêts du pays.

La Thaïlande est le premier consommateur de plastiques au monde. Les habitants de ce pays d’Asie du sud-est utilisent chacun jusqu’à 3 000 sacs en plastique à usage unique par an, pour envelopper des courses ou la nourriture achetée dans la rue.

Publicité

Des animaux marins comme les tortues et les dugongs (vaches marines) ont déjà été découverts morts en Thaïlande, l’estomac rempli de déchets en plastique. C’est dorénavant le tour d’animaux terrestres.

Le cadavre du cerf, âgé de dix ans, a été découvert dans un parc national de la province de Nan à quelque 630 km au nord de Bangkok, selon les autorités.

C’est une des causes de sa mort 

Une autopsie a permis de découvrir "des sacs en plastique dans son estomac, ce qui constitue l’une des causes de sa mort", a expliqué Kriangsak Thanompun, directeur de la zone protégée du Parc national de Khun Sathan.

Publicité

Les sacs contenaient du marc de café, des emballages de nouilles instantanées, des sacs-poubelles, des serviettes et même des sous-vêtements selon des photos fournies par le parc.

Cette découverte survient quelques mois après l’odyssée d’un bébé dugong, Mariam, devenu star des réseaux sociaux en Thaïlande.

© Sirachai ARUNRUGSTICHAI / AFP

Publicité

Le petit animal est mort en août d’une infection aggravée par des déchets plastiques trouvés dans son estomac après avoir été retrouvé en mai échoué sur une plage. L’affaire a relancé le débat public sur la nécessité pour la Thaïlande de lutter contre son addiction aux plastiques.

La perte du cervidé sauvage constitue "une nouvelle tragédie", a estimé Kriangsak Thanompun. "Cela démontre que nous devons prendre au sérieux le plastique à usage unique […] et réduire son usage", a-t-il ajouté en appelant à utiliser plutôt "des produits en harmonie avec la nature".

Plusieurs grandes chaînes de vente au détail, dont les magasins 7-Eleven, se sont engagées à cesser la distribution de sacs en plastique à usage unique d’ici janvier prochain.

Publicité

Konbini news avec AFP

Par Clothilde Bru, publié le 27/11/2019

Copié

Pour vous :