© Ludovic MARIN / AFP

"Qu'ils aillent manifester en Pologne" : la phrase de Macron a du mal à passer

"Défiler tous les vendredis pour dire que la planète brûle, c'est sympathique, mais ce n'est pas le problème."

Alors qu’il se rendait au sommet pour le climat organisé par l’ONU à New York, le président de la République, interrogé par Le Parisien, a donné son avis au sujet des manifestations pour le climat, organisées tous les vendredis. "C’est comme s’il n’y avait pas eu le discours de Chirac il y a maintenant vingt ans", s’est en premier lieu désolé Emmanuel Macron, avant de poursuivre :

"Les dénonciations, on est au courant. Défiler tous les vendredis pour dire que la planète brûle, c’est sympathique, mais ce n’est pas le problème. On doit rentrer dans une forme d’action collective. Je préfère que tous les vendredis, on fasse de grandes opérations de ramassage sur les rivières ou les plages corses."

Publicité

"Qu’ils aillent manifester en Pologne ! Qu’on vienne m’aider à faire bouger ceux que je n’arrive pas à faire évoluer !", a déclaré le chef de l’État. À ce sujet, Emmanuel Macron a détaillé son propos, expliquant : "La vérité, c’est qu’il y a un [pays] qui bloque tout, c’est la Pologne. Mon objectif, c’est de convaincre les autres pays de bouger. Qu’ils aillent manifester en Pologne ! Qu’on vienne m’aider à faire bouger ceux que je n’arrive pas à faire évoluer !"

Un contexte rapidement éclipsé au profit de la seule formulation "qu’ils aillent manifester en Pologne", qui ne passe pas, loin de là. Certains internautes la rapprochent de la célèbre phrase "Qu’ils mangent de la brioche !", d’autres imaginent que c’est "parce que 'qu’ils aillent se faire cuire le cul' était peut-être un peu trop direct".

Le journal Fakir a pour sa part ironisé : "Air France a quatre vols par jour Paris-Varsovie à des prix tout à fait corrects !" Et pour le député Ian Brossat, cette déclaration, c’est un condensé de "mépris" et d'"arrogance". Du côté du leader de La France insoumise, même son de cloche : "Le roi du mépris a parlé", a-t-il tweeté.

Publicité

Publicité

L’ambassade de Pologne a elle aussi réagi dans l’après-midi, déclarant que "la Pologne a organisé la COP 24 [et] a permis à l’Accord de Paris de fonctionner". Et d’ajouter :

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 23/09/2019

Copié

Pour vous :