AccueilPlanète

Qui est Samantha Cristoforetti, la 1re femme astronaute européenne à la tête de l’ISS ?

Publié le

par Pauline Ferrari

© – / ESA / NASA / AFP

L’astronaute italienne prendra les commandes de la Station spatiale internationale en 2022.

C’est une annonce historique : dans un communiqué, l’Agence spatiale européenne (ESA) a annoncé que l’Italienne Samantha Cristoforetti sera aux commandes de la Station spatiale internationale, au cours de sa mission prévue en 2022. Elle sera la première femme astronaute européenne à occuper cette fonction.

Âgée de 44 ans, Samantha Cristoforetti, ancienne pilote de chasse, était déjà la première femme astronaute italienne. Ce sera son deuxième séjour sur l’ISS, qui avait établi le record du plus long séjour dans l’espace pour une femme sur une mission, et le record du plus long séjour pour un membre de l’ESA. Elle avait alors passé 199 jours en orbite, en 2014 et 2015.

Originaire de Milan, et après des études de génie mécanique à l’université de Munich en Allemagne, dans lesquelles elle se spécialise en propulsion aérospatiale, elle rejoint l’armée de l’air italienne à 24 ans. Sa formation de pilote se fait en parallèle d’une licence en sciences aéronautiques à l’université de Naples.

Après plusieurs années en tant que pilote de chasse, elle transmet sa candidature à l’Agence spatiale européenne en 2009 : faisant partie des 6 candidats sélectionnés (sur plus de 8 000), elle devient astronaute de réserve de l’ESA et obtient la certification en tant qu’ingénieure de vol du vaisseau spatial russe Soyouz. Et en 2012, c’est la consécration : elle est choisie pour participer comme ingénieure de vol à destination de la Station spatiale internationale. En novembre 2014, Samantha Cristoforetti décolle du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan pour la mission Futura.

Elle quitte l’armée en décembre 2019, comme elle l’a expliqué sur Twitter : "En désaccord avec les Forces armées, je prends congé. En toute franchise et sans controverse". Dans sa biographie, l’Agence spatiale européenne la décrit comme aimant "la randonnée, la plongée sous-marine, le yoga, la lecture et les voyages. Ses autres intérêts portent sur la technologie, la nutrition et la langue chinoise".

Elle s’élancera en 2022 vers la Station aux côtés des astronautes de la NASA Kjell Lindgren et Bob Hines depuis la Floride (États-Unis). "Je suis plus que ravie et honorée de retourner dans la Station spatiale internationale, qui est comme ma deuxième maison", avait-elle confié au micro de RTL. "La première fois c’était la grande découverte, c’était quelque chose de complètement nouveau, maintenant […] il y a aussi un peu ce sentiment de revenir à un endroit où j’ai quand même laissé un peu mon cœur", avait-elle ajouté.

Une nouvelle génération d’astronautes

Samantha Cristoforetti sera la cinquième astronaute de l’ESA à prendre le commandement de l’ISS, selon l’ESA. Son directeur général, Josef Aschbacher, a estimé que cette nomination "est une source d’inspiration pour toute une génération qui postule actuellement pour rejoindre le corps des astronautes de l’ESA", selon le communiqué.

L’agence a lancé fin mars une campagne de recrutement de sa future promotion d’astronautes. Samantha Cristoforetti appartient à celle de 2009, comme le Français Thomas Pesquet. Actuellement sur l’ISS, ce dernier en prendra le commandement à la fin de sa mission. La désignation d’un commandant de bord est prise de façon consensuelle par un organe composé de représentants des cinq agences spatiales partenaires de l’ISS (la Nasa américaine, la russe Roscosmos, la japonaise Jaxa, la canadienne CSA et l’ESA).

Avec une surreprésentation des hommes blancs parmi les astronautes, l’Agence spatiale européenne espère recruter des profils plus diversifiés. Ainsi, les femmes ne représentent que 10 % des effectifs et des candidates. Dans un entretien pour France 24, Thomas Pesquet encourageait tous ceux qui le désirent à tenter leur chance, et à ne "pas s’en faire une montagne".

Les candidatures seront ouvertes du 31 mars au 28 mai 2021 sur le site de l’ESA Career. Un processus de sélection en huit étapes débutera ensuite pour s’achever aux alentours du mois d’octobre 2022.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :