© Zakaria ABDELKAFI / AFP

Marche pour le climat : des organisateurs appellent à quitter la manifestation à Paris

Ils dénoncent l'utilisation de gaz lacrymogènes.

En moins d'une heure, la situation s'est envenimée à Paris. La marche pour le climat a débuté à 14h30 ce samedi 21 septembre boulevard Saint-Michel, au niveau du jardin du Luxembourg. Partout en France, des manifestations étaient organisées cet après-midi pour dénoncer l'inaction du gouvernement en matière de climat.

À 15h30, deux organisations à l'origine de l'évènement ont appelé les participants à quitter les lieux à Paris.

Publicité

Les ONG Greenpeace et Youth For Climate ont demandé aux manifestants d'être prudents, et de ne pas rester dans le cortège en raison des violences qui ont éclaté.

Publicité

Comment en est-on arrivé là ?

Dès 15h les forces de l'ordre sont intervenues. Selon la préfecture de police de Paris, plusieurs dizaines de "black-blocs" ont infiltré le cortège et semé le trouble dans le rassemblement.

Publicité

Ils auraient dégradé du matériel urbain, endommagé deux banques et incendié des scooters. Ces manifestants radicaux auraient également jeté des projectiles sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué par des gaz lacrymogènes et des tirs de LBD.

Publicité

Selon plusieurs messages postés sur Twitter par les manifestants, le calme est toutefois revenu quelques minutes après l'intervention policière. Une partie du cortège a repris la marche. Toutefois selon l'AFP, quelques jeunes vêtus de noir et masqués se trouvent encore parmi les manifestants.

L'organisation Youth For Climate, a d'ailleurs publié un nouveau message sur Twitter, pour dire aux participants de rester sur place.

Par Clothilde Bru, publié le 21/09/2019

Copié

Pour vous :