AccueilPlanète

L’OMS exhorte 20 personnes puissantes de mettre fin à l’inégalité vaccinale dans le monde

Publié le

par Lila Blumberg

© Yulia Reznikov via Getty Images

"Nous devrions être collectivement dégoûtés de nous-mêmes."

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté mardi les vingt dirigeants qui ont le pouvoir de renverser le déséquilibre mondial "honteux" en matière d’accès aux vaccins Covid-19 à intervenir pour inverser la tendance avant octobre.

Le monde devrait être "dégoûté"

"Il y a probablement vingt personnes dans le monde qui sont cruciales pour résoudre ce problème d’équité", a déclaré Bruce Aylward, de l’OMS, lors d’une interaction en direct sur les médias sociaux de l’institution.

"Elles sont à la tête des grandes entreprises qui s’occupent de cela, elles sont à la tête des pays qui achètent la plupart des vaccins dans le monde et elles sont à la tête des pays qui les produisent. Nous avons besoin que ces vingt personnes disent : 'Nous allons résoudre ce problème d’ici la fin du mois de septembre. Nous allons faire en sorte que 10 % [de la population] de chaque pays soit vacciné'", a-t-il ajouté.

M. Aylward, responsable de l’OMS pour l’accès aux outils de lutte contre la pandémie, a estimé que le monde devait être "dégoûté" face à cette situation. 

Les pays riches monopolisent les vaccins

L’OMS est de plus en plus exaspérée par ce qu’elle considère comme un scandale moral, à savoir que les pays riches accaparent les stocks de vaccins alors que les pays en développement peinent à vacciner leurs populations les plus vulnérables.

Près de 4,5 milliards de doses de vaccin ont été administrées dans le monde, selon un décompte de l’AFP. Dans les pays à revenu élevé, 104 doses ont été injectées pour 100 personnes. Dans les 29 pays aux revenus les plus faibles, seules deux doses ont été administrées pour 100 personnes.

"Nous devrions être collectivement dégoûtés de nous-mêmes", a déclaré M. Aylward.

L’OMS souhaite que chaque pays ait vacciné au moins 10 % de sa population d’ici à la fin septembre, au moins 40 % d’ici à la fin de l’année et 70 % d’ici à la mi-2022. 

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :