© Barry Chin/The Boston Globe via Getty Images

L'océan pacifique est tellement acide que les carapaces des crabes se dissolvent

Ce sont nos émissions de gaz à effet de serre qui sont à l'origine de ce phénomène d'acidification des océans.

Dans le nord-ouest de l'océan Pacifique, les pêcheurs et les chercheurs s'inquiètent. Les tourteaux, ces gros crabes rouges qu'on retrouve notamment sur la carte des restaurants de fruits de mer, sont endommagés par le phénomène d'acidification de l'eau.

Selon une étude publiée ce mois-ci dans la revue Science of the Total Environment, financée par l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA), des niveaux de PH anormalement bas sont responsables de la destruction d'une partie de la coquille de ces crabes, ainsi que de l'altération de leurs organes sensoriels.

Publicité

Ce phénomène pour le moins inquiétant n'est toutefois pas une totale surprise, précise CNN qui se fait l'écho de ce travail de recherche.

En effet, en septembre dernier Françoise Gaill éminente biologiste spécialiste des océans et directrice de recherche au CNRS, expliquait à LCI :

"L’acidification va entraîner une dissolution de ces coquilles. C’est dangereux pour une partie du vivant, et pour toutes les formes de vie qui sont en développement. Et ça l’est particulièrement pour tous les écosystèmes côtiers, que sont les huîtres, et pour les larves." 

Publicité

Les auteurs de cette étude eux-même, ont jugé ce phénomène prématuré. "Si les crabes sont déjà affectés, nous devons vraiment faire plus attention aux divers composants de la chaîne alimentaire avant qu'il ne soit trop tard", a déclaré Nina Bednarsek, scientifique au Southern California Coastal Water Research Project, une des auteures principales de l'étude. 

Des espèces pourraient disparaître 

Et d'ajouter qu'à terme, ces espèces pourraient disparaître.  

L'acidification des océans est directement liée à nos émissions de CO2. "L'océan absorbe pratiquement toute la chaleur, environ 93%", explique Françoise Gaill, interrogée par Konbini news. "S'il n'y avait pas d'océans, on serait cramés", ajoute la biologiste.

Publicité

Au contact de l'eau, le gaz carbonique, présent dans les gaz à effet de serre, se dissocie. C'est ce phénomène qui induit l'acidification des océans. Et l'acide attaque ainsi le calcaire qui compose en partie la carapace des crabes. "En général, ils ne survivent pas. Ils sont trop fragilisés, ils deviennent des proies faciles. Mais les plus touchées, ce sont les larves qui n'arrivent pas à former une carapace", nous confie Françoise Gaill.

Pour remédier à cette situation, il n'y a qu'une solution : réduire notre empreinte carbone et nos émissions de gaz à effet de serre. "Si l’on arrive à réduire les émissions de CO2, on aura des résultats tout de suite. C'est ça qui est formidable avec l'océan, c'est que c'est une formidable machine à laver", s'émerveille la chercheuse. 

Par Clothilde Bru, publié le 28/01/2020