ANNE CHAON / AFP

Les 356 migrants de l'Ocean Viking vont débarquer à Malte

150 d'entre eux seront accueillis par la France dans les prochains jours.

Trois jours après les passagers de l’Open Arms, c’est au tour de ceux de l’Ocean Viking d’être autorisés à débarquer. 

Comme l’a annoncé ce vendredi 23 août le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner, un accord européen a été trouvé pour le débarquement à Malte et la prise en charge des 356 migrants secourus par le navire humanitaire de Médecins sans Frontières (MSF) et SOS Méditerranée.

Publicité

 

Publicité

 

"Les 356 personnes à bord, sauvées en mer Méditerranée la semaine dernière, vont pouvoir débarquer à La Valette", a tweeté le ministre, précisant que "la France maintient sa solidarité : 150 seront accueillies dans les prochains jours sur notre territoire".

MSF a de son côté exprimé son "soulagement" alors que les réserves de nourriture étaient en train de s’épuiser à bord de l’Ocean Viking, bloqué en mer pendant 14 jours.

Publicité

"Deux semaines d’attente insoutenable"

L’ONG estime néanmoins que les Européens doivent désormais se doter d’un mécanisme prévisible et non plus s’en remettre à des négociations au cas par cas : 

"Était-il nécessaire d’imposer deux semaines d’attente insoutenable avant de débarquer des personnes secourues ? Ce sont des personnes qui ont fui des situations désespérées dans leur pays et qui ont subi d’horribles exactions en Libye."

Parmi ces personnes se trouvent quatre femmes et cinq enfants d’un à six ans, ainsi qu’une centaine de mineurs de moins de dix-huit ans, dont 80 % voyagent seuls. Deux tiers viennent du Soudan. 

Publicité

Par Camille Hamet, publié le 23/08/2019

Copié

Pour vous :