AccueilPlanète

La Thaïlande renvoie à des touristes leurs déchets laissés dans un parc national

Publié le

par Clothilde Bru

© Facebook Varawut Silpa-archa

"Vous avez oublié quelque chose..."

Avec ses plages tropicales, ses temples et sa végétation luxuriante, la Thaïlande est l’un des pays qui attire le plus de touristes au monde. C’est aussi l’un des plus grands consommateurs de plastique, un problème que les pouvoirs publics prennent de plus en plus au sérieux.

Mardi 22 septembre, le ministre de l’Environnement, Varawut Silpa-archa, a voulu marquer le coup. Dans un long message publié sur Facebook et dont Courrier international se fait l’écho, il explique qu’il a décidé de renvoyer à des touristes un colis rempli des détritus qu’ils avaient laissés derrière eux dans le parc national de Khao Yai.

ขยะที่นักท่องเที่ยวทิ้งไว้ในอุทยาน ขณะนี้บรรจุลงกล่อง พร้อมส่งคืนถึงบ้านเจ้าของขยะเรียบร้อยครับ...

Publiée par TOP Varawut - ท็อป วราวุธ ศิลปอาชา sur Mardi 15 septembre 2020

"Vous avez oublié quelque chose au parc national de Khao Yai", mentionnait la note qui accompagnait l’envoi, selon une traduction du Washington Post. Ces touristes, dont la nationalité n’a pas été révélée, vont donc recevoir un paquet contenant des bouteilles en plastique, une cannette ou encore un paquet de chips.

Situé à une centaine de kilomètres au nord-est de Bangkok, le parc de Khao Yai a rouvert depuis le 1er juillet. Afin d’être en conformité avec les mesures liées au Covid-19, il limite le nombre d’entrées et requiert un enregistrement en ligne pour les visiteurs.

Interdits d’entrée

C’est certainement comme ça que les autorités ont pu tracer les touristes malavisés. Ces derniers peuvent s’estimer heureux, car jeter ses détritus dans un parc national en Thaïlande est passible d’une amende de 13 500 euros et cinq ans de prison, rappelle Courrier international.

Dans un second post, le ministre de l’Environnement a précisé que le gouvernement thaïlandais serait désormais intransigeant à l’encontre des visiteurs qui ne respectent pas les parcs nationaux, qu’ils soient bruyants ou sales, a noté le Washington Post.

Il cite en exemple deux groupes de touristes : ceux-là même qui avaient laissé le tas d’ordures aux abords de leur tente, ainsi qu’une autre bande de voyageurs, accusés de tapage nocturne dans le parc national de Namtok Sam Lan. Et de prévenir que le gouvernement n’hésiterait pas à blacklister les personnes qui se rendraient coupables de ce genre de méfaits.

Au fil du temps, le Vietnam, la Thaïlande ou encore la Malaisie sont devenus nos poubelles. Pour éviter de traiter ou de recycler leurs déchets, les pays occidentaux envoient en masse une partie de leurs détritus dans ces pays d’Asie du Sud-Est.

Les animaux y meurent étouffés par du plastique. Le fait de renvoyer ces détritus à leur propriétaire est une manière pour la Thaïlande d’envoyer un message fort aux touristes qui la prennent pour une déchèterie.

À voir aussi sur news :