© Photo by Handout / Greenpeace / AFP

Greenpeace : des militants escaladent la plus haute centrale à charbon d’Europe

Ces activistes de Greenpeace estiment que le gouvernement polonais ne prend pas toute la mesure de l’urgence climatique.

© Photo by Handout / Greenpeace / AFP

Alors que la Pologne s’apprête à accueillir la COP 24 dans la ville de Katowice du 3 au 14 décembre prochain, six activistes de Greenpeace se sont introduits dans la centrale nucléaire de Bełchatów, munis d’une banderole portant l’inscription suivante : "Agir pour le climat, maintenant !"

Publicité

Ces militants ont escaladé dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 novembre la cheminée de cette centrale, la plus haute et la plus polluante d’Europe, pour alerter sur l’urgence de l’action climatique. Ils réclament la sortie du charbon pour le pays d’ici à 2030 et ont dormi en haut de la tour de refroidissement de la centrale, qui ne mesure pas moins de 180 mètres de haut, pour enjoindre les politiques polonais à prendre de nouvelles mesures.

Dans un communiqué, l’ONG a expliqué la démarche qui les a poussés à organiser cette action :

"Quelques jours seulement avant le début de la COP24, le ministère de l’Énergie a présenté le projet de politique énergétique de la Pologne jusqu’en 2040. Ce dernier ignore les menaces et les défis résultant de la crise climatique et prouve que le ministre Krzysztof Tchórzewski méconnaît complètement les changements qui se produisent dans le secteur énergétique mondial."

Publicité

Ses membres se sont félicités en déclarant : "Nous sommes heureux que la protestation ait mis en lumière la principale source de la crise climatique : le charbon et les autres combustibles fossiles", et d’ajouter : "nous avons douze ans pour stopper le désastre et il n’y aura pas de seconde chance".

Par Astrid Van Laer, publié le 28/11/2018

Copié

Pour vous :