© NASA

Feux de forêts : la situation est bien pire en Afrique

Alors que le monde entier a les yeux rivés sur l'Amazonie, en Afrique les incendies sont bien plus importants.

Des forêts de l’Arctique jusqu’à la jungle amazonienne, en passant par les montagnes des Îles Canaries, partout sur la planète des incendies se sont déclarés cet été.

Depuis plusieurs jours, le monde entier a les yeux tournés vers le Brésil et l’Amazonie, en proie à des incendies sans précédent. Le poumon de la planète semble partir en fumée.

Publicité

Seulement, il y a encore pire. Une partie de l’Afrique est aussi ravagée par les flammes. Grâce à une carte interactive conçue par la NASA, on peut prendre la mesure du sinistre. Si on compare la situation entre les deux zones géographiques, on constate que les feux sont bien plus étendus en Afrique qu’en Amazonie.

(© NASA)

Les flammes se déploient sur une demi-douzaine de pays : Angola, Zambie, République démocratique du Congo, Tanzanie, Mozambique et Madagascar, comme le précise France Info.

Publicité

Ces feux semblent également d’une plus forte intensité. 

Les conséquences de l’agriculture

La faute à la technique utilisée pour l’agriculture : le brûlis – très difficile à maîtriser – qui consiste à défricher les terres par le feu. Le phénomène est donc récurrent.

Comme le précise France info, l’Agence spatiale européenne (ASE) estime que 70 % des terres brûlées sur la planète se trouvent en Afrique subsaharienne. En outre ces incendies représenteraient 25 à 35 % des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Publicité

Durant le G7, il a été énormément question de la situation en Amazonie. Interrogé la veille du sommet par Konbini news, Emmanuel Macron a notamment rappelé que la France était en Amazonie : "La plus grande frontière extérieure de la France, c’est entre la Guyane et le Brésil."

Au terme de cette rencontre entre les plus grandes puissances du monde, une aide d’urgence d’environ 17 millions d’euros a été débloquée afin d’envoyer des avions bombardiers d’eau en Amazonie.

Mais, comme le rappelle Le Parisien, le président français a également tenu compte de la situation en Afrique. "Nous sommes en train d’examiner la possibilité d’y lancer une initiative similaire à celle que nous venons d’annoncer pour l’Amazonie", a-t-il déclaré dans une conférence de presse ce lundi 26 août.

Publicité

Par Clothilde Bru, publié le 26/08/2019

Copié

Pour vous :