© Facebook / Zoo de Chattanooga

Et pendant ce temps, une femelle varan a donné naissance à trois bébés, sans mâle

Parce qu'il n'y a pas que le coronavirus dans l'actualité.

*Chaque jour, Konbini news s’engage à faire de la place à de l’information qui n’a rien à voir avec l’épidémie de coronavirus. Ça s’appelle "Et pendant ce temps" et aujourd’hui, c’est vers les États-Unis que notre regard se tourne.

Elle a fait des bébés toute seule. L’Église catholique parlerait d’immaculée conception. Dans le zoo de Chattanooga dans le Tennessee, une femelle varan de Komodo a pondu trois œufs sans qu’un mâle n’intervienne dans leur conception, précise CNN.

Publicité

Onyx, Jasper et Flint sons les enfants d’une mère célibataire. Le phénomène est d’autant plus surprenant que les soignants de ce centre ont tenté de la faire s’accoupler avec un mâle, Kadal, en vain. 

Charlie, du nom de cette femelle varan de Komodo, a réussi cet exploit grâce à un procédé naturel, appelé parthénogenèse. Bien qu’il soit connu des scientifiques, il reste extrêmement rare chez les vertébrés. 0,1 % de ces espèces en sont capables, nous informe Scientific American. 

Les abeilles et les poules aussi 

La parthénogenèse est donc un moyen de reproduction monoparental, qu’on connaît par exemple chez les poules ou encore chez les abeilles, explique Sciences et Avenir :

Publicité

"Les abeilles sont un exemple classique : les œufs fécondés produisent des femelles, ouvrières ou exceptionnellement reines, tandis que les mâles proviennent des œufs non fécondés."

Selon le zoo de Chattanooga cité par CNN, les varans de Komodo ont évolué de telle sorte qu’ils peuvent se reproduire des deux manières : sexuellement ou grâce à la parthénogenèse, parce qu’ils vivent isolés dans la nature et qu’ils peuvent se révéler violents lorsqu’on les approche.

Dans les faits, un œuf va être fécondé par un autre œuf qui se comporte alors comme un spermatozoïde. Selon Scientific American, la première fois qu’on a pu observer un cas de parthénogenèse chez des varans de Komodo était en 2016.

Publicité

De son côté, Charlie a donné naissance à Onyx, Jasper et Flint en août dernier, mais le zoo attendait les résultats des tests ADN pour rendre les dessous de leur naissance publics. "Kadal, you are not the father", peut-on lire sur un long post Facebook publié le 28 février dernier.

Par Clothilde Bru, publié le 11/03/2020