© Yaroslav EMELIANENKO / AFP

Et pendant ce temps : un feu de forêt près de Tchernobyl fait monter la radioactivité

Les flammes ont envahi plus de 100 hectares autour de la centrale.

*Chaque jour, Konbini news s’engage à faire de la place à de l’information qui n’a rien à voir avec l’épidémie de coronavirus. Ça s’appelle "Et pendant ce temps" et aujourd’hui, notre regard se tourne vers l'Ukraine.

L’Ukraine a signalé dimanche 5 avril une hausse de la radioactivité, en raison d’un feu de forêt qui s’est déclaré la veille, dans la zone d’exclusion entourant la centrale de Tchernobyl, théâtre en 1986 du pire accident nucléaire de l’histoire.

Publicité

"Il y a de mauvaises nouvelles : la radioactivité est supérieure à la normale au cœur de l’incendie", a déclaré sur Facebook Egor Firsov, à la tête du service d’inspection écologique. Egor Firsov a accompagné son message d’une vidéo montrant un compteur Geiger affichant un niveau de radioactivité 16 fois supérieur à la normale.

Les flammes ont envahi plus de 100 hectares dans la parcelle forestière située autour de la centrale accidentée, à une centaine de kilomètres au nord de la capitale, Kiev.

Publicité

Une augmentation qui complique le travail des pompiers

Dimanche, les services d’urgence avaient, dans un premier temps, assuré qu’il n’y avait pas de hausse de la radioactivité après avoir pourtant fait état samedi de "difficultés" dans leurs efforts en vue de venir à bout du sinistre, en raison d’une augmentation de celle-ci dans certains endroits.

Les autorités ont affirmé que les localités avoisinantes n’étaient pas en danger. Deux avions, un hélicoptère et une centaine de pompiers sont mobilisés pour lutter contre l’incendie.

Le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl a explosé le 26 avril 1986 contaminant, selon certaines estimations, jusqu’aux trois quarts de l’Europe. Après cette catastrophe, les autorités ont évacué des centaines de milliers de personnes et un vaste territoire, couvrant plus de 2 000 kilomètres carrés, est resté à l’abandon.

Publicité

Trois autres réacteurs de la centrale ont continué de fonctionner après le drame. Le dernier a été arrêté en 2000, marquant la fin de toute activité industrielle à Tchernobyl.

Konbini news avec AFP

Par Clothilde Bru, publié le 06/04/2020