(c) sandsun / Getty images

featuredImage

Élections européennes : quel groupe politique s’engage vraiment pour le climat ?

Vous vous intéressez au climat mais vous ne savez pas pour qui voter aux élections européennes ? On vous aide à y voir plus clair.

76 % des Français estiment que prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique doit être une priorité, selon une enquête Kantar Sofres-One Point pour RTL/Le Figaro/LCI de septembre 2018.

Si vous êtes l’un d’entre eux et que vous ne savez pas pour qui voter aux élections européennes, on vous révèle quel parti s’est engagé pour le climat lors de la précédente mandature (2014-2019), grâce à L’Observatoire climat de nos élus européens.

C’est le tout premier baromètre d’évaluation des élus français au Parlement européen sur les questions climatiques. Il a été réalisé par le Réseau Action Climat, en collaboration avec le Climate Action Network Europe.

"Tous les votes de nos députés sont publics, mais c’est franchement illisible. On s’est rendu compte qu’il est difficile de voir ce que fait son député, c’est pourquoi on a voulu apporter de la transparence", explique Neil Makaroff, responsable des politiques européennes pour Réseau Action Climat à Konbini news.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est très réussi. Cette première édition de l’Observatoire climat de nos élus européens permet de connaître en un clic les votes des députés européens sur dix textes emblématiques de la mandature 2014-2019 et qui ont un rapport avec le climat.

Du commerce au transport en passant par la transition énergétique ou la protection des forêts, il passe en revue toutes les législations qui ont eu une incidence sur le réchauffement climatique depuis la signature de l’accord de Paris.

Quel parti est vraiment mobilisé sur le climat ?

(c) L'Observatoire climat de nos élus européens / Réseau Action Climat

On peut dégager trois tendances matérialisées par trois couleurs rapportées sur une jauge. En vert, on retrouve des formations de gauche : le Parti socialiste et Génération.s, le mouvement de Benoît Hamon, Europe Écologie Les Verts, La France insoumise et le Parti communiste. Ce sont ceux qui cumulent une majorité de votes en faveur du climat.

"Les résultats du PS ont été une bonne surprise. Les parlementaires socialistes français votent mieux que le reste de leur groupe", commente Neil Makaroff.

En jaune, dans la catégorie de ceux qui ont porté une action assez hétérogène en faveur du climat, on retrouve les centristes du MoDem, l’UDI et La République en marche.

Enfin, l’Observatoire considère que Les Républicains et Agir, la Droite constructive, le groupe affilié au Rassemblement national, Debout la France et Les Patriotes sont ceux dont l’action menée sous cette mandature est venue freiner l’ambition de l’Europe pour lutter contre le dérèglement climatique. Ils sont en rouge sur la jauge créée par l’Observatoire du Réseau Action Climat.

Par ailleurs, l’Observatoire accorde une place à part à la position du gouvernement sur ces dix textes. "En Europe, ceux qui décident sont les députés européens élus au Parlement mais aussi les gouvernements des pays via le Conseil de l’Europe. En ce sens, ils sont colégislateurs et donc coresponsables", rappelle Neil Makaroff.

(c) L'Observatoire climat de nos élus européens / Réseau Action Climat

Dans le détail

Si on s’intéresse maintenant d’un peu plus près aux votes de nos élus, on constate que celui qui est le plus dans le rouge, c’est un certain Jean-Marie Le Pen. Toutefois, il ne doit pas son mauvais score à ses votes en défaveur du climat, mais à ses absences. Un biais de l’analyse menée par l’Observatoire du Réseau Action Climat ?

"On a volontairement compté les absents comme des gens opposés au climat. Au Parlement européen, les majorités se jouent à quelques voix. Vraiment, toutes les voix comptent. On considère qu’un député qui est absent sur un texte aussi important sur le climat vote contre", explique Neil Makaroff.

À l’inverse, et sans grande surprise, Yannick Jadot, tête de liste d’Europe Écologie Les Verts, est celui dont le curseur est le plus au vert. On peut toutefois s’étonner que son groupe, dont l’écologie est le fer de lance, ne présente pas un bilan irréprochable.

(c) L'Observatoire climat de nos élus européens / Réseau Action Climat

"C’est à cause de l’absence de certains députés", explique le responsable des politiques européennes pour Réseau Action Climat. "L’absentéisme est vraiment un problème, et ça concerne tous les députés, même si évidemment les anciens du FN sont les plus absents."

Consulter ces statistiques permet aussi de voir les influences positives du vote des Français. "En octobre 2018, les députés européens ont adopté une résolution demandant à la Commission européenne et aux États membres de relever les engagements de réduction des gaz à effet de serre européens de -40 % à -55 % d’ici à 2030 et de doter l’UE d’une stratégie lui permettant d’atteindre la neutralité en gaz à effet de serre d’ici à 2050", détaille le rapport. Ce texte a été soutenu par beaucoup de parlementaires français ainsi que par le gouvernement.

L’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA), le développement des énergies renouvelables ou encore la limitation des gaz à effet de serre sont autant de sujets majeurs qui ont été décidés au Parlement européen. Maintenant, vous savez à qui vous fier.

Par Clothilde Bru, publié le 18/04/2019