Déforestation : chaque Français consomme en moyenne 352 m2 de forêt par an

"Arrêtons de scier la branche !" : pour alerter sur la déforestation massive, Envol Vert et WWF dévoilent "l’empreinte forêt" des Français.

© luoman via Getty Images

Chaque année, les Français détruisent et déboisent à eux seuls 2,4 millions d’hectares, soit presque la superficie de la Bretagne. Soja, cuir, café, hévéa, cacao, élevage… La liste des responsables de la déforestation est longue. Les consommations de papier, d’huile de palme ou encore de bois sont loin d’être les seules à avoir une incidence dramatique.

Pour sensibiliser le consommateur qui n’est pas toujours conscient de son impact sur l’environnement, l’association Envol Vert s’est associée à WWF pour médiatiser son indice créé en 2015. Appelé "empreinte forêt", ce dernier mesure concrètement l’impact de notre consommation sur la déforestation et qualifie ces dégâts de "déforestation importée".

Les deux ONG ont communiqué, jeudi 8 novembre, les résultats concernant la consommation moyenne des Français et le constat est édifiant : "L’empreinte forêt moyenne des Français équivaut à 352 m2, soit la surface de quatre logements moyens". Cette surface a permis de couvrir des besoins "en poulet, agrocarburant, cuir ou encore en chocolat", expliquent-elles.

L’occasion de rappeler aussi que contrairement aux idées reçues, ce n’est pas seulement la fabrication du papier et l’utilisation du bois qui sont responsables de la déforestation, puisqu’ils ne concernent que 11 % de l’empreinte forêt totale des Français. L’élevage, par exemple, est responsable à 70 % de la déforestation en Afrique du Sud. En tête des produits qui impactent le plus notre empreinte forêt, on retrouve l’huile de palme et surtout le soja.

Chacun peut calculer la sienne facilement en répondant à dix-sept questions disponibles à cette adresse. Et les deux ONG rappellent que "réduire son empreinte forêt, c’est possible et urgent". Par conséquent, plusieurs solutions sont proposées pour permettre de réduire son empreinte forêt, notamment devenir végétarien, diviser par deux sa consommation d’œufs et de produits laitiers ou encore "en étant sobre".

Par Astrid Van Laer, publié le 08/11/2018