(c) horkins, Gettyimages

De la cocaïne et des hallucinogènes vieux de 1 000 ans découverts en Bolivie

Des archéologues pensent avoir retrouvé l'ancêtre de l'ayahuasca, la drogue utilisée par les chamans en Amérique du Sud.

Aujourd’hui, certains voyageurs en mal de sensations fortes ou aux prises avec une crise existentielle n’hésitent pas à se rendre en Amérique du Sud pour consulter des chamans. Le trip comprend généralement : une retraite dans la montagne en immersion avec ces mages et la prise d’une drogue – l’ayahuasca. Cette mixture à base de lianes est censée procurer des hallucinations, des vomissements et finalement, une expérience qui change la vie.

Une équipe d’archéologues a découvert dans une grotte en Bolivie un paquet vieux d’environ 1 000 ans et qui pourrait avoir appartenu à un chaman, si on se fie aux traces de psychotropes que les analyses ont révélées.

Publicité

C’est en explorant des abris-sous-roche à Cueva del Chileno dans le sud de la Bolivie il y a une dizaine d’années, que les archéologues ont fait l’incroyable découverte, comme le raconte National Geographic. Ces grottes occupées par l’homme il y a 4 000 ans étaient parfois utilisées comme tombes.

Parmi les artefacts qu’ils ont ramenés de leurs fouilles, les scientifiques ont longtemps laissé de côté ce qu’ils prenaient pour une chaussure. En réalité la "chaussure" contenait une pochette faite en museau de renard, à l’intérieur de laquelle ils ont fait une découverte de taille.

Un impressionnant cocktail de stupéfiants

Elle contenait un serre-tête décoré, de petites spatules fabriquées à base d’os de lama, un tube et des plateformes sculptées qui auraient été utilisées comme pailles.

Publicité

L’analyse de la poche en museau de renard a indiqué la présence d’au moins cinq composés psychotropes : la cocaïne, la benzoylecgonine, l’harmine, la bufoténine et la diméthyltryptamine (DMT).

"On savait déjà que les substances psychotropes étaient importantes dans les activités spirituelles et religieuses des organisations au centre sud des Andes, et qu’ils utilisaient différents composés et très probablement les combinaient ensemble" relate José Capriles, un des anthropologues qui a pris part à la découverte dans les colonnes de la revue scientifique Eurek Alert.

La découverte d’hallucinogènes dans cette région du monde n’est pas rare, en particulier celle de feuilles de coca et de leur principe actif, la cocaïne. Ce qui est notable, c’est la trace d’harmine ; le principe actif contenu dans les lianes qui servent de base à l’ayahuasca.

Publicité

Grâce au carbone 14, on estime que la sacoche a entre 900 et 1170 ans. Ce serait donc la preuve la plus ancienne de l’utilisation de la drogue hallucinogène des chamans.

Par Konbini News, publié le 07/05/2019

Copié

Pour vous :