© Getty Images

Bretagne : appel à témoins après la découverte de phoques décapités

Sea Shepherd propose 10 000 euros de récompense pour toute information permettant d'identifier les coupables.

Qui décapite des phoques dans le Finistère ? C'est le mystère que tentent de résoudre des enquêteurs bretons depuis la découverte par des promeneurs de cadavres de phocidés dépourvus de têtes ces dernières semaines.

Tout a commencé en février dernier lorsqu'une tête de phoque a été retrouvée dans le port de Concarneau, avant que son corps ne soit rejeté par les vagues non loin, dans l'anse du Cabellou. Le second corps a quant à lui été découvert, le 18 mars dernier, par une promeneuse à une dizaine de kilomètres du premier, sur une plage à Trégunc, rapporte Ouest France.

Publicité

La gendarmerie de Concarneau a donc décidé d'ouvrir une enquête et a lancé un appel à témoins ce vendredi.

Publicité

"Les phoques ont été décapités volontairement à l’aide d’un objet tranchant", a confié Gautier Paris, directeur de l'enquête, au quotidien régional. Selon lui, le ou les coupable(s) sont "proches du monde de la mer" : "il peut s’agir de pêcheurs ou de plaisanciers qui ont pris un phoque dans leurs filets", explique-t-il.

L'ONG de défense des océans Sea Shepherd a pour sa part promis 10 000 euros de récompense "pour toute information qui permettra aux gendarmes d'identifier le(s) les coupable(s)", qui, s'ils tombaient sous le coup de la loi, risqueraient 3 750 euros d'amende pour "destruction non autorisée d’espèces animales protégées".  

Publicité

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 26/04/2019

Copié

Pour vous :